Grâce à l’aide de la reconnaissance faciale, la police de Delhi (Inde) aurait retrouvé pas moins de 2 930 enfants qui avaient préalablement disparu.

Selon la chaîne d’information indienne NDTV, un système de reconnaissance faciale utilisé à titre d’essai aurait permis de retrouver un grand nombre d’enfants disparus. Dans un pays de 1,3 milliard d’habitants, le ministère de la femme et de l’enfance rapporte que, entre 2012 et 2017, plus de 240 000 enfants ont été portés disparus. Néanmoins, certains organismes suggèrent que le nombre réel est de 50 000 disparitions par an. De fait, le ministère en question a créé TrackChild, une base de données qui répertorie les photos des enfants recherchés. Celle-ci est consultable par les organismes, mais également par les citoyens du pays.

Pour accélérer les processus de recherche, une organisation de protection de l’enfance du nom de Bachpan Bachao Andolan (BBA) a mis en place un système de reconnaissance faciale. De fait, elle a confié celui-ci à la police de Delhi afin de procéder à un essai. En étant utilisé sur une base de 4 500 enfants vivant dans des foyers, le logiciel aurait reconnu 2 930 enfants entre le 6 et le 10 avril.

Néanmoins, la Haute Cour de Delhi n’a pas encore approuvé le système de reconnaissance faciale en raison de difficultés administratives. Pour sa part, l’organisation Bachpan Bachao Andolan (BBA) est prête à donner gratuitement aux autorités le logiciel qu’elle a mis au point.

Quant à la Commission nationale pour la protection des droits de l’enfant (NCPCR), elle recommande l’utilisation du programme poliste et son intégration à la base de données TrackChild. Yashwant Jain, membre du NCPCR déclare : « si un tel type de logiciel permet de retrouver les enfants disparus et de les réunir avec leur famille, rien ne peut être mieux que cela ».

Source.