Application Cybersécurité

Le gouvernement travaille à une messagerie chiffrée destinée aux ministres

Adieu Telegram

Le Secrétaire d’État chargé du numérique a annoncé que le gouvernement français aurait droit à sa propre messagerie chiffrée dès cet été.

Si une partie de l’équipe d’Emmanuel Macron utilise l’application Telegram depuis le début de la campagne présidentielle, cela ne devrait bientôt plus être le cas. Le vendredi 13 avril, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique a indiqué à France Inter que l’actuel gouvernement allait utiliser une application de messagerie chiffrée maison.

De fait, Mounir Mahjoubi indique : « Au sein de ce gouvernement, j’ai la responsabilité de la transformation des outils numériques de l’État […] Nous travaillons à une messagerie publique chiffrée, qui ne sera pas dépendante de l’offre privée ». L’initiative du Secrétaire d’État chargé du numérique semble pertinente puisque En Marche ! aurait été victime d’une cyberattaque russe lors de la campagne présidentielle.

Par la suite, il a été confirmé que la nouvelle application était déjà testée auprès d’une quinzaine de personnes et que celle-ci devrait être globalement fonctionnelle dès cet été. Il est prévu que celle-ci soit utilisée par les ministres ainsi que les membres de l’administration et des collectivités. Installée sur les téléphones professionnels des personnes concernées, l’application figurera aux côtés de celles qui ont également été validées par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi). Par la suite, les députés et les sénateurs devraient aussi y avoir accès.

Si Telegram a remporté un franc succès auprès d’un grand nombre de proches partisans d’Emmanuel Macron, l’application manque tout de même d’un certain niveau de sécurité. En effet, celle-ci ne chiffre pas totalement ses communications et seule l’option « secret chat » offre un chiffrement dit « de bout en bout ». Hors de cette option, les conversations pourraient être lues si les serveurs de l’entreprise venaient à être piratés.

Il aurait été logique que le gouvernement se tourne vers Signal, une application dont le niveau de chiffrement est supérieur à celui de Telegram. Cependant, le gouvernement souhaite avoir à cœur de conserver sa volonté d’indépendance.

Source.

Send this to a friend