Technologie

Hyperloop commence la construction de sa première ligne d’essai à Toulouse

Les premiers tests devraient commencer dès 2019.

À Toulouse, la construction du train du futur de la société américaine, Hyperloop Transportation Technologies (HTT), commence. Un convoi exceptionnel est arrivé d’Espagne sur le site de l’ancienne base aérienne Francazal. À l’intérieur, les trois premiers tubes qui constitueront la piste d’essai.

L’année dernière, la ville rose avait été sélectionnée par HTT pour abriter son centre R&D européen. Vraisemblablement le début du chantier est imminent. La société américaine a annoncé dans un communiqué, que la première livraison de tubes est arrivée à Francazal. Fabriquées en Espagne, ces pièces mesurent 20 mètres de long pour 4 mètres de haut et pèsent 65 tonnes. Elles permettront la construction d’une des deux pistes d’essais prévues.

Deux projets sont menés sur le site toulousain. Le premier, pour lequel les tubes reçus vont servir, est une piste provisoire de 320 mètres qui devrait être opérationnelle d’ici la fin d’année. Puis, à partir du mois de Novembre 2018, la construction d’une deuxième piste d’un kilomètre, montée sur des pylônes de 6 mètres de haut, sera lancée. « Cette première piste de 300 mètres est temporaire, elle doit nous permettre de démarrer immédiatement les essais dans le cadre de nos projets de recherche et développement. Elle ne sera pas montée sur pylônes. Puis, le temps d’achever les travaux de dépollution du site, nous pourrons commencer les travaux de la piste d’essais de 900 mètres« , explique un responsable d’HTT.

Pour rappel, Hyperloop est un projet de réseau de transport à très grande vitesse, imaginé par Elon Musk. Grâce à un système de capsules pressurisées, les trains devraient atteindre 1 200 km/h. Une allure qui permettrait par exemple de relier Paris à Toulouse en 40 minutes ou encore Paris-Amsterdam en 30 minutes. Ce système de trains est testé par deux autres entreprises dans le monde, Virgin Hyperloop One et Transpod Hyperloop. La première, qui a commencé les tests il y a un an, a déjà réussi à atteindre les 386 km/h, un record. Le début prochain des expérimentations est donc une bonne nouvelle pour Hyperloop TT qui pourra enfin se mesurer à son concurrent le plus sérieux.

Source.

Send this to a friend