Science

L’astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort à l’âge de 76 ans

Un génie de l'astrophysique et une icône de la pop culture.

Le plus célèbre astrophysicien est décédé. Ce mercredi 14 mars, le britannique Stephen Hawking s’est éteint à l’âge de 76 ans à son domicile de Cambridge. Il avait consacré sa vie à décrypter les secrets de l’univers et à rendre l’astrophysique compréhensible à tous.

« Nous sommes profondément attristés par la mort de notre père aujourd’hui. C’était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont l’œuvre et l’héritage vivront de nombreuses années », ont déclaré ses enfants dans un communiqué à l’agence Press Association.

A l’âge de 21 ans, il apprend qu’il est atteint d’une maladie dégénérative  la sclérose latérale amyotrohique (SLA ou maladie de Charcot). On lui prédit quelques années à vivre. Stephen Hawking déjoue tous les pronostics. Pourtant, petit à petit, son esprit de génie s’enferme dans ce corps malade. Paralysé, l’astrophysicien est cloué dans un fauteuil et ne peut s’exprimer qu’à travers un ordinateur grâce à un logiciel développé par Intel.

Cette maladie sera à la fois le drame de sa vie et le prélude de sa légende. « Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité. Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l’univers que j’étudie », disait Stephen Hawking.

Il s’est rapidement imposé comme une figure incontournable de la communauté scientifique. Dans les années 70, il développe la théorie selon laquelle les trous noirs ne font pas qu’absorber la matière et la lumière, mais émettent aussi un rayonnement, « le rayonnement de Hawking ». Il devient, à 32 ans, le plus jeune membre de la Royal Society, équivalent de notre Académie des sciences. Trois ans plus tard, la prestigieuse chaire lucasienne de professeur de mathématiques de Cambridge lui est proposé, poste occupé jadis par Isaac Newton.

Respecté par ses pairs, le grand public ne le connaît pas encore. En 1988, le théoricien publie « Une brève histoire du temps ». Cet ouvrage de vulgarisation scientifique est un succès planétaire. Plus 9 millions d’exemplaires seront vendus dans le monde, une première pour un livre scientifique. Stephen Hawking devient alors l’incarnation du scientifique dans l’imaginaire populaire. Il joue son propre rôle dans des séries comme « Les Simpson », « The Big Bang Theory » ou « Star Trek » et devient une icône de la pop culture. En 2015, un biopic lui est consacré avec Eddie Redmayne.

Send this to a friend