Depuis le 23 octobre 2017, la thèse du physicien Stephen Hawking est disponible et accessible à tous sur la bibliothèque numérique de l’université de Cambridge.

Alors que Stephen Hawking a publié sa thèse le 15 mars 1966, le physicien a décidé de la mettre en libre accès. Il explique son choix en développant de la sorte : « en mettant ma thèse de doctorat en libre accès, j’espère inspirer les gens du monde entier à regarder les étoiles et non pas leurs pieds ; à s’interroger sur notre place dans l’univers et à essayer de donner un sens au cosmos ». Et effectivement, le fameux document pourrait susciter des vocations, ou du moins, le scientifique l’espère, soulever des questions à propos des problématiques traitées il y a maintenant plus de 50 ans. En donnant son accord à l’Université de Cambridge, Hawking marche ainsi dans les pas de Isaac Newton et Charles Darwin, qui avaient eux aussi autorisé l’accès à leurs publications respectives. Une décision qui devrait aider à convaincre les anciens diplômés de l’école, dont les 98 lauréats de prix Nobel, de faire de même.

Thèse Stephen Hawking

Le sujet de la thèse porte pour sa part sur les propriétés de l’univers, et plus précisément sur les implications et les conséquences de l’expansion de ce dernier. Le sujet et les péripéties du physicien ont d’ailleurs plu au point que la thèse de Hawking était l’une des plus demandées avant d’être partagée. Rien qu’au cours des derniers mois, des centaines de lecteurs avaient fait savoir à Cambridge qu’ils souhaitaient accéder et télécharger la fameuse thèse.

Le physicien ajoute à cette prise de décision : « n’importe qui, n’importe où dans le monde, devrait avoir un accès libre, non pas seulement à mes recherches, mais aux recherches de tous les grands et vifs esprits au sein du spectre de la compréhension humaine ». Et même si le sujet de la thèse peut sembler bien obscur au commun des mortels, la démarche de partage des connaissances n’en reste pas moins une très bonne nouvelle.

Source : The Verge