Intelligence Artificielle objets connectés Technologie

Pour rendre Alexa plus rapide, Amazon développerait sa propre puce

À peine la question posée, Alexa devrait vous répondre en un clin d'oeil !

Aux États-Unis, un américain sur 6 posséderait une enceinte intelligente ! Amazon dispose de parts de marché plus forte avec Echo face à Google et sa Google Home.

Afin d’être toujours plus performante et d’après un rapport de « The Information », Amazon travaillerait sur ses propres puces d’intelligence artificielle  qui permettraient à Alexa de répondre plus vite en ajoutant une reconnaissance vocales directe aux appareils alimentés par Alexa. Ces puces devraient ainsi être intégrées à l’ensemble de la nouvelle génération d’appareils équipée d’Alexa comme l’Echo Dot ou l’Echo Plus.

Cette amélioration résulterait du décalage entre le moment où une question est posée à Alexa et l’obtention de la réponse. Afin de fournir une réponse, l’assistant vocal doit contacter le cloud et interpréter la commande avant de donner une vraie réponse. En cherchant les données directement dans l’appareil, sans passer par le cloud, les appareils devraient pouvoir fonctionner plus rapidement et donc répondre avec moins de délai. Lors de demandes plus complexes, l’assistant vocal doit dans tous les cas, passé par le cloud, mais l’ajout de la reconnaissance vocale permettrait pour des tâches simples une réponse sans délai.

Avec le développement de ces puces et le fait qu’Amazon embauche des ingénieurs sur la partie Web Services, tout laisse à penser que le géant du e-commerce pourrait créer ses propres puces propriétaires. Une telle annonce menacerait ainsi les entreprises comme Nvidia ou Intel, spécialisée dans la fabrication de puces.
Amazon n’est pas la première entreprise à développer sa propre puce dotée d’intelligence artificielle, dans le  but de faire mieux que la concurrence. Google utilise ses propres puces pour prendre des fonctionnalités comme Street View, Translate et Search.

Source.

Send this to a friend