Ces derniers temps, nous avons pu voir que Google s’intéressait beaucoup au marché de l’emploi (aux États-Unis dans un premier temps). En effet, en mai dernier, la firme de Mountain View présentait Google for Jobs qui est une amélioration du moteur de recherche permettant aux utilisateurs de trouver et filtrer plus facilement les offres. Cet été également, on voyait apparaître Google Hire, une plateforme synchronisant les services et fonctionnalités de G Suite. Et puis (oui encore), la présentation de la beta de Cloud Job Discovery.

En savoir plus sur G Suite.

Alors qu’est-ce qu’est cette nouvelle chose ? C’est une intelligence artificielle avec une composante de machine learning permettant au site d’une entreprise de voir ses offres d’emploi d’être plus pertinent dans les résultats de recherche d’une personne en recherche. Cela fonctionne comme une API où il suffit de synchroniser le site en question avec Cloud Job Discovery.

Dans la même catégorie

Pour l’instant en version beta, Google Cloud Job Discovery est à présent disponible dans 100 langues. Si seulement certaines entreprises ont accès à l’outil, certaines ont besoin de traduire et recruter des compétences en dehors des États-Unis. C’est aussi pour Google l’occasion de tester son outil à une échelle internationale. Si les tests sont concluants, on peut imaginer une ouverture de son outil à l’ensemble des pays. Tout comme Google Hire ou Google for Jobs. La mise en situation de son intelligence spécifique est le centre névralgique de ces services. Il restera plus qu’à trouver un business model pour rentabiliser le projet.

Source.