Technologie

Les drones auront bientôt (mais pas tout de suite) un signal d’immatriculation.

Pas un mois ne passe sans qu’une marque annonce vouloir intégrer les drones dans ses process. Amazon par-ci, UPS par-là, et même Disney ! Il va falloir s’y faire, les drones vont faire partie de notre quotidien. Le temps législatif et politique étant toujours bien plus long que… le temps tout court. La FAA (Federal Aviation Administration) a récemment bouclé la première d’une des nombreuses réunions qui se tiendront sur les méthodes d’identification efficaces des drones.

En effet, 70 entreprises et organisations en rapport avec cette industrie se penchent actuellement sur la question. Parmi elles on compte le comité de réglementation de l’aviation (ARC), celui d’identification et de suivi des systèmes aériens non habités (UAS), le département de police de New York, le fabricant de drones DJI ou encore Amazon.

Autant dire qu’au pays de l’Oncle Sam, la crainte de voir un pénitencier ou un aéroport survolé a fait s’agiter les autorités.

Le géant de la fabrication de drones DJI propose à cet effet un système qui permet aux forces de l’ordre d’identifier un drone en vol. Proposé en mars, ce système entraînerait le drone à transmettre son emplacement et son numéro d’identification via un équipement radio déjà intégré dans de nombreux drones et pourrait donc être facilement adopté par d’autres fabricants. D’après DJI seules les forces de l’ordre seraient en mesure d’identifier le propriétaire via une base de données.

Pour être efficace, tous les engins volants devraient être enregistrés, or, en juin dernier une cours fédérale a rejeté une proposition de loi pour l’enregistrement de drones non commerciaux. Une proposition qui avait été faite en décembre 2015… actuellement la proposition est en route vers le Congrès pour, qui sait, un issue plus heureuse.

Si même aux USA cela met du temps qu’en sera t-il en France ?

Source.

Send this to a friend