Le service de sauvegarde et de synchronisation d’Apple, iCloud, continuerait d’enregistrer votre historique de navigation sur Safari même si vous l’avez vidé.

C’est le CEO de la startup russe Elcomsoft, Vladimir Katalov, qui a identifié cette pratique. Il a été en mesure de remonter sur plus d’un an de visites, mais cette durée pourrait être plus importante pour d’autres utilisateurs.

Interviewé par un journaliste du magazine Forbes, Vladimir a remarqué que la marque à la pomme avait conservé une sauvegarde séparée appelée ‘tombstone’ (pierre tombale en anglais). C’est dans cette sauvegarde qu’il a découvert les sites visités qui auraient dû être supprimés. Le russe a confié à Forbes être tombé dessus par accident alors qu’il cherchait dans l’historique Safari de son iPhone. Il a alors utilisé son propre logiciel – Elcomsoft Phone Breaker – pour extraire les données liées à iCloud et a été en mesure de remonter jusqu’à plus d’un an dans son historique.

Le journaliste de Forbes s’est aussi prêté au jeu en utilisant le logiciel et a pu remonter son historique jusqu’en février 2016. D’autres ont été capable d’accéder à un historique datant de 2015.

icloud conserve historique

Si le russe n’a pas dévoilé à Apple sa méthode, la marque à la pomme a rapidement réagi. À peine quelques heures après la publication de l’article, un fix a été mis en place ne conservant plus que 15 jours d’historique.

Si le problème est réparé, aucune explication n’a été fournie tant à Forbes qu’à The Verge ou d’autres médias. Apple s’est toujours opposé à fournir aux autorités les informations personnelles de ses utilisateurs, alors pourquoi conserver autant d’informations ? À savoir que iCloud ne stocke pas seulement notre historique pour le synchroniser d’autres appareils, mais aussi nos photos, nos contacts, nos applications, ou nos paramètres.

Source.