Digital

Google va punir les sites mobiles avec des interstitiels intrusifs.

Google a annoncé des changements majeurs concernant l’affichage des résultats de recherche sur mobile. Le premier sera de retirer l’étiquette « adapté aux mobiles » des sites respectant les règles imposées par Google. Le second sera de pénaliser les sites qui utilisent des interstitiels rendants le contenu moins accessible.

Simplifier la recherche sur mobile.

Voilà deux ans que l’étiquette « mobile-friendly » a été déployée et aide les mobinautes à identifier des sites sur lesquels ils pourront avoir une expérience agréable. Les travaux menés sur les sites internet mobiles depuis deux ans ont fait évoluer les pratiques et à présent Google note que 85% de l’ensemble des pages mobiles respectent ses critères.

Pour rendre les résultats de recherche sur mobile épurés, la firme de Mountain View va retirer les étiquettes pour les sites adaptés au mobile. Néanmoins, les critères imposés continueront d’avoir un effet sur le ranking des sites mobiles. Aussi, Google Webmaster Tools propose toujours deux outils pour analyser votre site mobile : un premier pour identifier les erreurs rapportées, un second pour analyser votre site et savoir s’il est « mobile-friendly ».

Aider les utilisateurs à trouver les contenus qu’ils recherchent.

C’est la raison d’être de Google. C’est à partir de cette mission que le moteur de recherche décide de rendre votre site visible, ou au contraire de le rendre invisible. Alors que le contenu des pages mobiles est identifié et indexé dans Google, son accès peut être gêné par des interstitiels (publicités, pop-up, et autres).

Les pages utilisant des interstitiels intrusifs vont donc être pénalisées à partir du 10 janvier 2017. Google propose même des exemples de pop-up qui seront pénalisés.

Google interstitiels

Oubliez donc les régies qui affichent des publicités en pleine page ou un 300×250 dans un pop-up. Même s’il y a une croix pour la fermer rapidement, cette publicité va pénaliser le ranking de votre site sur mobile. Il en va de même pour les sites qui affichent un pop-up incitant les utilisateurs à rejoindre sa page Facebook.

En revanche, certains interstitiels sont primordiaux comme ceux destinés à la vérification de l’âge d’un utilisateur sur mobile, ou ceux destinés aux cookies. Ainsi, Google présente un exemple d’interstitiel publicitaire ne pénalisant pas l’accès au contenu.

Google interstitiels

Le moteur de recherche conclut son annonce en précisant que ces nouvelles données seront intégrées à des centaines d’autres. Utiliser des interstitiels peut donc ne pas être très pénalisant si le contenu qu’il y a derrière est très bien conçu et pertinent.

Source.

Send this to a friend