Comment la nouvelle fonction "Buy Now" fera de Twitter un acteur du commerce en ligne ?

4

Un nouveau bouton « achat immédiat » verra le jour prochainement aux USA sur le réseau social Twitter. Voilà de quoi être satisfait (et rassuré) quant à l’évolution de la plateforme dans le sens du « service», surtout pour les utilisateurs, mais aussi, bien sûr, pour les marques et les plateformes d’achat online.

« Buy Now » : une fonction qui fera de Twitter un acteur majeur du commerce online

En ce début de semaine est apparu un mystérieux bouton «Buy Now» («achetez maintenant») sur le réseau social américain. Cette option, visible uniquement via l’application mobile, est apparue sur le compte d’une utilisatrice vantant les produits d’un site de vente américain, Fancy. Il subsiste quelques doutes sur cette nouvelle, Twitter n’ayant pas encore confirmé l’information qui, si elle se confirmait, ferait entrer Twitter dans l’ère du commerce en ligne.

Twitter-Buy-Now

Twitter avait déjà lancé une opération d’envergure en mai dernier, en partenariat avec Amazon. Les utilisateurs qui répondent avec l’hashtag #AmazonCart à un post contenant un produit issu de la plateforme de vente en ligne voient ajouté directement dans leur panier d’achats le produit concerné. Mais l’objet n’est pas pour autant payé : l’internaute doit toujours se rendre sur le site d’Amazon pour valider ses achats et lancer le processus de livraison. Cette opération de partenariat n’est pas réellement une prise de fonction de Twitter dans l’air du commerce en ligne.

Modèle de rentabilité et service aux utilisateurs.

Il est certain que Twitter tente de valoriser sa base de 255 millions d’utilisateurs actifs auprès des annonceurs, alors même que le réseau social peine à trouver sa forme de rentabilité (il accuse une perte de 132 millions de dollars au premier trimestre 2014). Voilà de quoi ambitionner un apport de fonds non négligeable.  Cependant, ce nouveau service est un avantage pour tous les utilisateurs : trend-setters et acheteurs compulsifs, en veille des produits en offre limitée ou des bonnes affaires. En ce sens, il est évident que cette évolution majeure peut être qualifiée de « service » pour les internautes. Ce qui est une aubaine dans le sens ou les réseaux sociaux ont pour tâche de justifier leur utilité « sociale ».

Lisibilité de l’offre : un enjeu déterminant pour les réseaux sociaux.

A contrario, les utilisateurs du concurrent principal Facebook constatent de plus en plus, et parfois amèrement, la recrudescence des publications suggérées, des posts des pages likées… Y voir donc la nouvelle forme prise par le réseau social, qualifié dès à présent de média… Une tournure qui modifie l’usage certainement. Avec une nette détérioration  de la lisibilité de l’offre de service, les utilisateurs de Facebook désertent, au profit d’offres plus lisibles telles que celles offertes par Twitter, Linkedin, ou Instagram.

Du service encore et toujours…

L’acquisition du service « Buy  Now » est complémentaire de l’arrivée du bouton «Télécharger», dévoilé lundi. Ce dernier permettra aux utilisateurs du réseau social d’installer directement les applications promues sur Twitter, sans avoir à aller sur les boutiques Google Play ou App Store.

Twitter tend donc  à s’étoffer d’une nouvelle casquette, celle commerce en ligne.
 Les offres de service sont à l’heure actuelle bienvenues pour pérenniser le taux d’utilisateurs actifs, et trouver une forme de rentabilité astucieuse.  Un équilibre parfait ou chacun y trouvera son intérêt : les marques, les sites de commerces en ligne, et les utilisateurs.

Si vous êtes intéressés par le sujet sur les réseaux sociaux et l’e-commerce, voici un article qui devrait vous plaire :  Social Commerce, les réseaux plus qu’une vitrine de marque.

A propos de l'auteur

Consultant digital. ex-Being\TBWA, ex-Reflex Group, ex-SNCF/TGV.