L’éditeur de logiciel nantais Akeneo a annoncé hier une levée de fonds de 123 millions d’euros. Spécialisé dans la création de solution de gestion d’informations produit (PIM) et d’expérience produit (PXM), ce tour de table doit lui permettre de se développer plus rapidement à l’international.

Si les solutions de PIM comme celle d’Akeneo existent déjà depuis plusieurs années, la multiplication des canaux de ventes les a rendu indispensables. Les marques doivent aujourd'hui être en mesure de fournir les mêmes données sur un produit à un acheteur, qu’il utilise une application, une place de marché comme Amazon, la plateforme e-commerce de la société, une borne dans un magasin… Un point qui peut sembler évident, mais qui n’est pas toujours respecté par les entreprises. Parmi les clients d’Akeneo, on retrouve des entreprises de secteurs variés comme LVMH, Accor, Royal Canin, Fossil, ou encore Back Market.

« Le parcours client a changé en un clin d’œil, et nous pensons que le moyen le plus agile et le plus efficace de gérer ces dynamiques en constante évolution est d’investir dans la création d’expériences produits qui résonnent quel que soit l’endroit où le client se trouve ou achète, » explique le PDG et co-fondateur d’Akeneo, Fred de Gombert dans un communiqué. « Les marques et les distributeurs s’investissent autant dans la création et la gestion de leurs informations produits que dans la gestion des informations clients, et nous constatons que cette tendance se reflète dans les taux d’adoption de notre plateforme, l’augmentation de nos clients et la croissance des revenus. »

Ainsi, cette levée de fonds doit permettre à Akeneo de poursuivre le développement de sa plateforme de product information management (PIM). Une partie importante de la somme levée servira donc à développer un pôle de R&D à Nantes. L’entreprise évoque notamment le recrutement de « cadres clés » bien que ses effectifs aient crû de 40% rien qu’en 2021. Elle compte désormais 300 collaborateurs, dont plus de la moitié à Nantes, répartis 9 pays. Cependant, Akeneo envisage de recruter 150 personnes supplémentaires.