Nul besoin de l’expliquer à nouveau, vendre sur internet a totalement changé la dynamique du retail et les cycles de croissance des produits de grande consommation.
De points de vente pas toujours rentables, il existe aujourd’hui des entrepôts qui permettent de dégager une marge importante. De rayons de quelques mètres, l’ecommerce offre désormais une surface virtuelle infinie aux commerçants.

Des milliers de données à maitriser.

Chaque produit a une certaine quantité d’information : spécifications, dimensions, tailles, couleurs, images. Tout cela allant de dizaines à des centaines d’informations attribuées à un seul produit. Imaginez maintenant que l’on multiplie le nombre d’informations de base par le nombre de produits d’un site ecommerce. Imaginez ensuite tout cela adapté à d’autres canaux en plus du web : un catalogue, une application, un site mobile, etc. Oui, c’est beaucoup, et dans une grande partie des cas ça n’est pas maitrisé par les etailers.
Pourtant, ces informations sont essentielles, car elles vont permettre de transformer un visiteur en acheteur. Une mauvaise gestion des informations produit signifie perte de vente, déception du client, et augmentation du nombre de retours. Saviez-vous que 75% des données produit de l’ecommerce mondial sont erronées ? Alors que 10,4 sources sont consultées avant la décision d’achat, une bonne gestion de l’information produit est primordiale et pourra faire la différence.
Pour acheter un produit sur internet les moyens de substitutions étant infiniment nombreux, il est primordial pour les ecommerçants de maitriser le Product Information Management.

Dans la même catégorie

Le Product Information Management, qu’est-ce que c’est ?

Le Product Information Management (PIM), ou Gestion de l’Information Produit (GIP) est un outil qui permet de centraliser la gestion des informations de produit afin de les répartir efficacement. Les technologies les plus avancées synchronisent même les médias, ou offrent un portail pour les fournisseurs.
Le PIM permettra alors d’aspirer les données stockées dans l’outil utilisé pour les redistribuer dans une application mobile, dans un site ecommerce, ou éditer un catalogue.

Une innovation pour simplifier le parcours client.

Aujourd’hui, l’acheteur omni-canal est un véritable « client connecté » qui souhaite utiliser plusieurs canaux simultanément. Il veut vivre une expérience inégalée qui lui permet d’acheter « à tout moment et n’importe où. » Ainsi, la transparence des canaux est garantie par un flux constant de données exactes et opportunes. Pour l’acheteur omni-canal, « Le contenu est roi » et les informations produit complètes sont garantes de son succès. Par conséquent, les détaillants doivent offrir des informations détaillées pour se distinguer de leurs concurrents et proposer une expérience client sans pareille.

Mise en situation.