Malgré ses 277 ans Sotheby’s, la plus grande maison de vente aux enchères au monde, ne s’est jamais aussi bien portée. Poussée par la pandémie et la fermeture des lieux physiques, la maison a dû se réinventer et investir dans le numérique pour soutenir sa croissance. Un pari qui s’est avéré payant, permettant à la société de conserver son leadership tout en rajeunissant sa clientèle.

Sotheby's attire de nouveaux clients

La pandémie n'a visiblement pas éteint l'appétit des collectionneurs, puisque la maison de vente aux enchères Sotheby’s a signé une année record avec 7,3 milliards de dollars de vente, en hausse de 71% sur 2020, et même de 26% par rapport à 2019. Sur ce total, les ventes aux enchères ont totalisé 6 milliards de dollars et les ventes privées 1,3 milliard.

Alors que l’année 2020 avait été marquée par la pandémie, les maisons d’enchères ont cherché à innover et à investir le numérique pour maintenir leurs ventes. Résultat : des ventes en forte hausse et un nouveau public, la société indiquant que 39% des acheteurs sont "nouveaux" en 2021.

Le pouvoir d'attraction des NFT

Sotheby’s s’est surtout fait remarquer cette année pour sa percée dans l’univers des NFT (ou jetons non fongibles, des certificats d'authenticité associés à un objet virtuel). Sotheby's Metaverse, sa place de marché dédiée aux NFT, a contribué à attirer une nouvelle clientèle et à la rajeunir.

78% des enchérisseurs NFT étaient nouveaux chez Sotheby's et plus de la moitié avaient moins de 40 ans, d’après le rapport de la société. Bien que pesant encore peu dans le chiffre d’affaires de l’entreprise, les NFT lui ont permis d’enregistrer 100 millions de dollars de ventes dans cette nouvelle catégorie, les nouveaux enchérisseurs affluant dans sa galerie virtuelle Decentraland.

Sotheby's a fait son entrée sur ce nouveau marché en avril avec sa première vente réalisée en collaboration avec le créateur numérique Pak. Une vente de trois jours d'une collection connue sous le nom de "The Fungible" a généré 16,8 millions de dollars. Parmi ses autres ventes notables, un lot de NFTs Bored Ape Yacht Club a atteint 24,4 millions de dollars. En juin dernier, elle a également vendu le code source du Web pour 5,4 millions de dollars.

Un collage de NFT du Bored Ape Yacht Club

Un collage de NFT du Bored Ape Yacht Club Source : Sotheby's

Les milliardaires français à la manœuvre

Les NFT semblent être un nouveau champ de bataille pour les maisons d’enchères. Christie, la seconde plus grande maison d’enchères, propriété de François Pinault, s’est aussi fait remarquer avec sa première vente d’une œuvre 100% numérique en mars 2021.

L'artiste Beeple y a vendu son œuvre "Everyday : the First 5.000 days" pour 69,3 millions de dollars. Plus récemment, elle a également mis aux enchères la première page de Wikipédia pour 750 000 dollars. Pour permettre à Sotheby’s de poursuivre sa dynamique et conserver son leadership, son propriétaire Patrick Drahi, autre grand milliardaire français, prépare actuellement son introduction en bourse. La bataille ne fait que commencer…