Un changement de nom spectaculaire, de l’une des marques les plus connues au monde, ne se fait pas sans petits accommodements en coulisse. C’est vrai pour tout le monde, y compris pour Facebook. Reuters a révélé le 13 décembre que le réseau social a acheté auprès de la banque régionale américaine Meta Financial son identité de groupe pour la modique somme de 60 millions de dollars.

Facebook règle les derniers détails avant de se plonger dans le métavers

La banque du Dakota du Sud, Meta Financial, a trouvé un accord avec Facebook sur le rachat des droits mondiaux du nom de société « Meta ». D’après un dépôt réglementaire, la société a cédé son identité à une société appelée Beige Key, installée au Delaware, État des États-Unis et accessoirement paradis fiscal.

Au vu de la nature de l’opération, le premier suspect de ce rachat était tout trouvé. Facebook a confirmé auprès de Reuters que Beige Key était une société liée au réseau social. Un porte-parole de l’entreprise a précisé que les négociations avec Meta Financial ont été engagées avant le changement de nom officiel, en octobre.

Cette modification, loin d’être cosmétique, traduit une réorientation stratégique de Facebook à long terme. Mark Zuckerberg a expliqué que, désormais, son réseau social se tournait vers le métavers.

Cet univers, fait de réalité augmentée et de réalité virtuelle constitue le futur d’internet selon Facebook. Un web 3.0 (à ne pas confondre avec le web3 basé sur la blockchain) où le quotidien, le travail, les sorties se feraient dans un monde virtualisé. Facebook escompte concrétiser ce système d’ici une dizaine d’années.

deux avatars de Facebook dans le métavers

Facebook, ou plutôt Meta à présent, sera une entreprise du métavers, pour le métavers. Image : Meta.

Tant pis pour Meta Financial

Au nom de ce futur espéré, Meta Financial, fondée dans les années 50, a accepté de renoncer à son identité contre quelques dizaines de millions de dollars. Meta Financial est une banque classique, proposant produits d’épargne, prêts et cartes de crédit. Elle est valorisée sur le Nasdaq à 1,74 milliard de dollars, Facebook est valorisé à 933 milliards de dollars. Selon Reuters un changement de stratégie de marque a été enclenché plus tôt dans l’année par l’institution financière, sans plus de précision.

Lien ténu avec le réseau social, Meta Financial collabore avec des agences gouvernementales américaines et des entreprises de la Fintech pour inclure dans le système financier des personnes qui en son exclu. Justement, l’objectif mit en évidence par Facebook pour développer son portefeuille numérique Novi, en test, et sa stablecoin, Diem, mais il s’agit ici d’une autre histoire.