C’est le même rituel à chaque fois. Aux prémices d’un projet de refonte web, vous devez obligatoirement passer par la rédaction d’un cahier des charges. Cet exercice permet de traduire un besoin qui n’est pas encore formalisé. Le cahier des charges s’adresse généralement à plusieurs cibles et doit permettre d’assurer la bonne exécution de votre projet de refonte. Vous ne pouvez pas vous offrir le luxe de vous tromper. Kaliop, spécialiste de la transformation numérique et de l'innovation, met à votre disposition un guide pour vous aider à rédiger votre cahier des charges et évaluer de manière objective les réponses des prestataires.

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC
 

Les grandes étapes à suivre pour rédiger votre cahier des charges

Dans ce guide à télécharger gratuitement, Kaliop met à votre disposition ses années d'expérience comme spécialiste du web. Voici le programme de ce livre blanc :

  • Pourquoi et pour qui faire un cahier des charges ?
  • Que faire figurer dans mon cahier des charges ?
  • Quel niveau d'exhaustivité adopter lors de la rédaction ?
  • Comment préparer une évaluation des réponses équitable ?
  • Faut-il se faire accompagner dans la rédaction ?

Se poser les bonnes questions

Comme vous le découvrirez en téléchargeant le guide de Kaliop, la première question à se poser est celle du destinataire : à qui s’adresse votre cahier des charges ? En fonction du destinataire de votre cahier des charges, il vous faudra ajuster la manière de le présenter et de le rédiger. Par exemple, une ESN préférera un cahier des charges très précis d'un point de vue des spécificités techniques attendues, alors qu'une agence de communication sera particulièrement sensible aux messages à faire passer via votre site, au design attendu, etc.

Ensuite, il faudra se poser la question du contenu de votre cahier des charges : quels sont les éléments à faire figurer dans le document ? Dans ce guide, vous découvrirez qu’il y a des chapitres indispensables. En général, le premier chapitre présente l’entreprise et les grandes lignes du projet. Le second permet d’exposer les besoins fonctionnels, les attendus techniques et les contraintes organisationnelles.

Le cahier des charges mentionne également les informations administratives, parmi lesquelles on trouve le planning, le budget, l’organisation de la réponse (soit le déroulement de la consultation), les contacts et modalités de contact. Dans tous les cas, l’enjeu est de trouver un juste milieu entre un besoin trop vague et trop détaillé.

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC