Microsoft a annoncé le rachat de TakeLessons, une entreprise qui propose des cours payants en ligne et en présentiel. Cette acquisition fait partie de la stratégie de l’entreprise qui consiste à développer le modèle de travail et d’apprentissage hybride. Les termes de l’accord n’ont pour le moment pas été divulgués.

Après ses annonces récentes sur le travail hybride, Microsoft, propriétaire de LinkedIn, pouvait sembler très tournée vers les professionnels et le monde des affaires. C’est, cette fois, à une autre cible que s’adresse l’entreprise, celle des étudiants et des particuliers avides d’apprendre.

En effet, le modèle hybride ne concerne pas que les professionnels, mais aussi les particuliers et les étudiants. Avec la pandémie de coronavirus, beaucoup d’étudiants dans le monde ont vu leurs cours dispensés à distance.

Les cours en ligne, un modèle en plein développement

À ce titre, Teams s’est révélée être l’une des plateformes les plus utilisées par les écoles et leurs étudiants. Sur 145 millions d’utilisateurs en début d’année, environ 100 millions étaient des étudiants. Face à cette tendance, la firme de Redmond tente de diversifier les services qu’elle propose et de toucher une cible plus large.

TakeLessons est une start-up fondée à San Diego en 2006, et qui opère principalement aux États-Unis. Comme ses concurrents, elle a vu son nombre d’utilisateurs fortement augmenter avec la crise sanitaire. « Avec l’aide et le courage de l’équipe exceptionnelle de TakeLessons, des centaines de millions de personnes de tous les coins du monde ont visité TakeLessons et ont pris des millions de minutes de leçons », a écrit Steven Cox, fondateur et PDG de TakeLessons, dans une publication LinkedIn.

La plateforme éducative a aussi réussi à lever près de 20 millions de dollars auprès de plusieurs individus et entités. Dans une note publiée sous forme de QR code, la start-up a confirmé l’accord et indiqué que son fonctionnement ne changera pas dans un premier temps. Elle indique aussi qu’à travers ce rachat, elle souhaite élargir son public, et se développer un peu plus à l’international. « Les professeurs conserveront le contrôle total dont ils disposent aujourd'hui pour définir la tarification horaire de leurs services. Nous sommes impatients de proposer encore plus d'options de tarification aux étudiants et aux instructeurs à l'avenir », a expliqué la plateforme.

De son côté, Microsoft a réagi par un porte-parole en expliquant à CNBC que « TakeLessons est un marché en ligne unique et fiable qui met en relation des instructeurs divers, qualifiés et approuvés avec des étudiants de tous âges poursuivant leurs objectifs ».

Microsoft s’intéresse de près à l’éducation

Ce n’est pas la première fois que le géant américain va proposer du contenu éducatif, puisque c’est déjà le cas à travers LinkedIn. Le réseau social professionnel, qui représente 6% des revenus de Microsoft, tient une partie de ses revenus de LinkedIn Learning. Ce service, inclus dans les abonnements premiums, propose aux utilisateurs de suivre des cours en ligne.

Toutefois, LinkedIn est bien différent de TakeLessons, notamment dans les thèmes abordés. Quand LinkedIn Learning ne propose que des formations sur des sujets commerciaux comme la vente, TakeLessons propose une grande variété de sujets.

Image d'un cours dispensé en ligne via TakeLessons

TakeLessons propose des cours payants, en ligne ou en personne, sur un grand nombre de sujets.
Image : TakeLessons.

Il est ainsi possible de réserver des cours individuels d'informatique, de langues, de cuisine, et bien d’autres encore. Le nouveau venu chez Microsoft touche donc une cible plus large. D'autant plus que depuis le début de la crise sanitaire, TakeLessons propose de nouveaux services. Les utilisateurs peuvent maintenant participer à des cours collectifs en ligne.

Cette acquisition va permettre à Microsoft de s’implanter et de se développer rapidement sur le marché de l’éducation en ligne. Un marché important en période de pandémie, où le modèle hybride concerne même l’apprentissage.

Les concurrents sérieux ne manquent pourtant pas aux États-Unis, à l’image de GoStudent et Brainly. Le premier a été évalué à 1,7 milliard de dollars en 2021 et a levé 244 millions de dollars. Le second est évalué quant à lui à plusieurs centaines de millions de dollars. Des montants bien plus significatifs que les 20 millions de dollars levés par TakeLessons. Enfin, ce rachat va aider Microsoft à s’imposer un peu plus sur le vaste secteur de l’EdTech. Face à des concurrents en plein essor comme Google Classroom, Teams a déjà démontré qu’il restait un service privilégié, même s’il n’est pas gratuit. Reste à voir quelles nouveautés vont naître de ce rachat, et si Google restera attentiste.