Si la première semaine des soldes a enregistré un démarrage moins bon qu’avant le début de la crise sanitaire, la hausse des dépenses en cartes bancaires confirme pourtant la reprise de l'économie (+18% sur la 2ème de juin vs 2019). Et même si des restrictions sanitaires sont encore présentes et contraignantes pour vivre une expérience client extraordinaire, le plaisir de retrouver une vie normale se fait fortement ressentir auprès des consommateurs. Et dans la vie « normale » on y inclut forcément le shopping ! Une étude de Mood Media, leader de l’expérience client en point de vente démontre l’envie des Français de retrouver le plaisir du shopping. L’étude a été réalisée avec Censuwide avec 8 012 personnes interrogées au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France et en Chine.

Des soldes physiques remises en cause ?

Le report des deux dernières éditions de soldes avait renforcé le désintérêt des consommateurs envers ces dernières. Les soldes d’hiver 2020 même si elles avaient été prolongées de deux semaines ont généré moins de trafic comparé aux soldes d’hiver de 2019. La pandémie avait bel et bien impacté les habitudes d’achat des consommateurs, favorisant ainsi l’achat en ligne. D’après la Fevad le secteur du e-commerce a atteint 112 milliards d’euros en 2020, soit une augmentation de 8,5% par rapport à 2019. Néanmoins, d’après une étude (Kantar), on remarque que les soldes restent malgré tout liées aux points de vente physique avec 81% des ventes en soldes réalisées en magasins, contre seulement 66% pour le chiffre d’affaires réalisé en période de promotion. D’ailleurs, les consommateurs semblent plus heureux que jamais à l’idée de retrouver le plaisir du shopping, d’ailleurs, les enseignes britanniques ont signalé les ventes saisonnières les plus fortes depuis quatre ans en juin, selon le CBI, les ventes en ligne ralentissant alors que les consommateurs se précipitent vers les rues commerçantes.

Le shopping source de bien-être

Le shopping redevient enfin un plaisir ! 80% des acheteurs se sentent à l’aise à l’idée de retourner dans les magasins contre 71% en 2020 selon l’étude de Mood Media. Et plus de la moitié des consommateurs (54%) se sentent bien en faisant du shopping en magasin. L’aspect social du shopping avec ses proches est la deuxième expérience qui a le plus manqué pour 35% des consommateurs derrière l’expérience de « toucher et essayer » des articles sur place pour 45% d’entre eux. De nouvelles habitudes dans les magasins sont plébiscitées notamment le gel désinfectant pour 38% des sondés et sont aussi optimistes à un retour à la normale. Les clients sont donc plus rassurés de faire leur shopping en points de vente et les Français sont même les personnes qui s’inquiètent le moins d’attraper le virus en magasin (30%). Et avec la tendance en plein essor du « bleisure » contraction de « business » et « leisure », cela ne devrait qu’amplifier la fréquentation des magasins !

Une diversification s’impose

Les points de vente doivent continuer à faire preuve d’initiatives pour continuer de répondre aux attentes des clients. Avec la pandémie, leur comportement d’achat a évolué et ce de manière très rapide. Entre l’utilisation du digital et du phygital, le désir d’une expérience toujours plus personnalisée voire hyperpersonnalisée et des personnes engagées en faveur de l’écologie, le secteur du retail n’a pas fini de se transformer et de diversifier son offre pour pérenniser dans le temps.