En 2016, Verizon s’est offert Yahoo, et a créé une nouvelle branche média. Cette dernière, appelée Oath, est constituée de Yahoo et AOL. Deux ans plus tard, de l’autre côté du Pacifique, la société SoftBank a acquis une participation majoritaire de 48,17% de Yahoo! au Japon. S’en est suivi la fusion de Yahoo! Japan avec Line, formant une nouvelle entité appelée Z Holdings (ZHD).

Malgré ces opérations financières, au Japon, le nom “Yahoo!” était toujours sous licence de l’américain Verizon Media. En vertu de l’accord, Z Holdings, et donc Yahoo! Japan, payait, jusqu’à présent, des redevances pour utiliser la marque au pays du Soleil-Levant.

Or, à la suite de la vente de Oath, qui devrait être finalisée dans quelques mois, Oath et Yahoo! Japan, incluant donc ZHD, concluront de nouveaux accords selon lesquels la licence d’utilisation du nom sera résiliée et remplacée. Ces accords permettront à Yahoo! Japan d'utiliser la marque Yahoo!, les technologies et d'autres matériels sous licence sans payer de redevances permanentes. L’opération s’élève à 1,4 milliard d’euros.

Au fil des années, la marque a perdu en popularité dans de nombreux pays, mais est toujours très reconnue au Japon. En effet, dans le pays, c’est l’un des portails Web leader avec environ 40 millions d’usagers pour ses différents services (moteur de recherche, voyages, paiement en ligne, achats…).

Cet accord permettra à Z Holdings d’utiliser la marque Yahoo! Japan avec “une plus grande flexibilité”. L’entité de SoftBank et Verizon ont expliqué que leurs unités respectives maintiendront une "relation commerciale et technologique coopérative", qui comprendra "un support technique continu pendant une période de services post-transaction".