Pour insuffler de la satisfaction aux employés au temps du télétravail, la culture d’entreprise est clé. La perfectionner grâce à des valeurs de transparence et d’ouverture est essentiel : elles facilitent la prise de décision par des équipes mieux informées et plus engagées, et qui ont le sentiment de contribuer à la mission de leur entreprise. Mais le développement d’une culture d’entreprise forte dans le contexte de travail à distance représente un vrai défi.

Comment la pandémie a-t-elle modifié la dynamique d’équipe ?

À cause de la crise sanitaire, de nombreuses entreprises ont dû passer, parfois en moins de 3 jours, du présentiel au virtuel complet. La capacité d’adaptation a été vitale pour elles. La hiérarchie des besoins (basée sur la pyramide de Maslow) a été revue pour se concentrer sur l’essentiel, dans un contexte où, à l’évidence, il était désormais impossible de revenir aux méthodes de travail d’avant. Les entreprises qui ont pu mettre l’agilité au cœur de leurs processus se sont bien mieux adaptées que les structures moins agiles, et sans infrastructure numérique solide. La pandémie a également redessiné la façon de diffuser la culture d’entreprise. En dehors des locaux, elle est un lien subtil et indéfectible entre les employés. On constate aujourd’hui que les entreprises qui avaient déjà une culture forte et articulée autour de valeurs bien mises en avant s’en sortent mieux. En ces temps de crise, une culture d’entreprise solide est toujours un bon indicateur de réussite.

Comment pouvons-nous renforcer la culture d’entreprise lorsque nous travaillons à distance ?

Ce qui unit toutes les entreprises dans le monde éparpillé d’aujourd’hui, c’est la nécessité d’un alignement. Quel que soit l’endroit où les gens travaillent, il faut s’assurer qu’ils connaissent la vision de l’entreprise et la façon dont ils y contribuent. Le télétravail a changé, et il est temps de dépasser les mythes qui l’entourent en adoptant des outils de collaboration modernes : ce sont eux qui renforceront le sentiment d’appartenance. Une étude Slack montre que les employés travaillant dans des entreprises ayant adopté rapidement la technologie ont un sentiment d’appartenance nettement plus élevé (+4,7%). Ces outils doivent permettre de créer des opportunités d’interactions sociales moins fréquemment mais de manière plus explicite. Il est inutile par exemple de surcharger les agendas en calant des réunions régulières, mais beaucoup plus significatif d’organiser des rendez-vous bihebdomadaires pour célébrer les succès ou encourager les membres de l’équipe. De même, des activités mensuelles pour renforcer l’esprit d’équipe, des jeux ou autres activités de groupes non structurées seront plus que bénéfiques.

En télétravail, les entreprises doivent repenser leur organisation pour passer d’un modèle hiérarchisé à la création de petites équipes agiles. Le rôle du manager passe de gardien à celui d’entraîneur et de “connecteur social”. Les liens sociaux peuvent sembler être plus difficiles à maintenir dans un environnement où le numérique est roi et c’est pour cela qu’il est indispensable d’y consacrer du temps et de fournir aux équipes de nouveaux outils de communication. Ils viennent irrémédiablement remplacer le courrier électronique, qui ralentit le processus de validation, et encore plus lorsque vos équipes sont à distance. Les e-mails ont vécu une belle histoire jusqu’ici, et continueront à jouer un rôle déterminant dans certains modes de communications. Mais ils ne sont aujourd’hui plus adaptés à la collaboration transverse et rapide.

Pourquoi la communication est-elle essentielle à la création d’une culture d’entreprise à distance efficace ?

C’est elle qui va permettre de renforcer l’alignement au sein d’une organisation. Les e-mails ont eu leur instant de gloire, et continueront d’avoir une certaine utilité en fonction du modèle de l’entreprise, mais ne sont aujourd’hui plus adaptés aux nouveaux modes de travail. Il faut instiller de nouveaux moyens de collaboration qui soient transparents et ouverts, et qui permettent de favoriser l’agilité et la réactivité. Le but est que chacun soit informé des différents projets en cours et de savoir comment ils sont liés entre eux. Cela aura un impact inévitable sur le sentiment d’autonomie et d’appartenance des collaborateurs, et les aidera indéniablement à se sentir beaucoup plus connectés à la culture de leur entreprise – quel que soit leur lieu de travail.

La communication ouverte aligne les équipes sur une vision commune et peut maintenir la culture d’entreprise active, même lorsque les temps semblent sombres.