Les pays nordiques en Europe ont vu le nombre de paiements sans contact bondir depuis le début de l’année, notamment pendant la pandémie de Covid-19 qui frappe le Vieux Continent de plein fouet. En effet, la Norvège et le Danemark ont imposé plusieurs mesures restrictives visant à limiter les contacts sociaux. Selon la société régionale de traitement des paiements Nets, cela a entraîné une augmentation des paiements sans contact dans les magasins et les restaurants.

En janvier 2020, seulement 35% des paiements étaient effectués sans contact. Ce chiffre a doublé, atteignant 77% fin octobre 2020 en Norvège, devançant ainsi la Suède et la Finlande. Cette montée spectaculaire du paiement sans contact est en partie due aux inquiétudes concernant la propagation de la Covid-19 en utilisant l’argent liquide.

Schéma du nombre grandissant des paiements sans contact en Scandinavie. Image : Nets.

Schéma du nombre grandissant des paiements sans contact en Scandinavie. Graphique : Nets.

La Suède, qui n’a jamais voulu opter la stratégie d’un confinement généralisé à l’instar des autres pays européens, a toutefois observé une croissance plus régulière quant aux transactions sans contacts. Ce pays européen, qui vise l’immunité collective, est passé de 44% à 60% d’utilisation du sans contact au cours de cette année.

86% des citoyens Danois ont préféré acheter sans contact au cours de la dernière semaine d’octobre, faisant du pays le premier utilisateur de ce mode de paiement. Pour la Norvège (2ème), c’est 77% et 70% pour la Finlande (3ème).

Quant à la limite du montant des transactions sans contact, le Danemark autorise une limite de 350 DKK (47 euros), tandis qu’en Norvège, elle se situe à 500 NOK qui équivaut aussi à 46 euros. La Suède, quant à elle, autorise une transaction maximale de 400 SEK (39 euros), et la Finlande à 50 euros, comme le stipule la législation européenne.

Alors que la transaction sans contact est devenue très prisée depuis quelques années en Europe, elle est en train de devenir partie intégrante de notre vie, d’autant plus avec le nouveau mode de vie qui s’installe, à l’heure de la Covid-19 et de la distanciation sociale largement recommandée par les autorités sanitaires. Cette méthode, en plus d'être rapide et efficace, est sans doute une mesure supplémentaire qui pourrait limiter la propagation du virus.