La ministre de la Transformation et la Fonction Publiques, Amélie de Montchalin, a annoncé le vendredi 23 octobre 2020 qu’une enveloppe de 500 millions d’euros sera dédiée à améliorer la qualité des services pour les Français, en rendant les 250 démarches les plus utilisées totalement opérationnelles en ligne d’ici 2022.

500 millions d’euros pour la e-administration

Fini les longues files d’attente à la poste, Emmanuel Macron avait promis en 2017 de faciliter la vie de chaque citoyen. Que ce soit pour activer des droits sociaux, demander une carte vitale, obtenir une attestation auprès de la sécurité sociale ou encore pour déposer plainte, ces démarches du quotidien seront entièrement réalisables en ligne.

500 millions d’euros seront débloqués à partir du 1er janvier 2021 pour accélérer la e-administration en France. “L’administration doit être en phase avec un pays et des entreprises de plus en plus numérisés”, explique la ministre, dans une interview accordée aux Echos.

Le plan de relance comprendra 204 millions d’euros dédiés à la transformation de l’État numérique en profondeur, en améliorant notamment les démarches en ligne et en partageant les données entre les administrations. De plus, 208 millions d’euros seront mobilisés pour octroyer aux agents des meilleurs outils numériques, à l’heure où le télétravail s’avère de plus en plus préconisé. Les 88 millions d’euros restants seront consacrés au soutien des projets numériques dans les collectivités locales.

L’objectif du gouvernement : 80% des Français satisfaits

Parmi les 2 millions de citoyens qui ont donné leur avis sur les démarches qu’ils effectuent en ligne, 71% se disent satisfaits. En 2022, l’objectif du gouvernement est d’obtenir 80% de satisfaction des citoyens quant aux démarches numériques. À l’heure actuelle, seulement 182 démarches sont réalisables en ligne, soit 73% des 250 démarches administratives les plus sollicitées.

Amélie de Montchalin explique que la situation est différente d’un ministère à l’autre quant à la dématérialisation des démarches administratives. Par exemple, seulement 30% des démarches judiciaires se font en ligne pour l’instant, dont le taux de satisfaction atteint 80%. À l’inverse, les démarches du Ministère de la Mer s’effectuent à 66% en ligne pour un faible taux de satisfaction de 45%.

100 000 emplois créés pour les jeunes dans la fonction publique

La ministre insiste sur l’importance de ne laisser personne sur la touche, notamment les individus en situation de handicap qui représentent 18% de la population française.
Cette accélération de la e-administration n’est pas sans accompagner la création de nouveaux postes pour les jeunes, dont le slogan du gouvernement est “1 jeune : 1 solution”. En effet, 100 000 emplois sont prévus d’ici 2021 dans la fonction publique territoriale, pour les citoyens qui ambitionnent être acteur de la relance économique de la France.