Non introduit en bourse, Epic Games, éditeur de jeux vidéo notamment à l’origine de Fortnite et du moteur 3D Unreal Engine (utilisé pour concevoir de nombreux titres et exploité également dans les domaines du cinéma et de la télévision), nous permet aujourd’hui d’avoir une idée indirecte de sa santé financière. Et pour cause, ce dernier n’est pas tenu de dévoiler publiquement ses résultats et ses objectifs financiers. On apprend donc aujourd’hui de Bloomberg que la compagnie de Tim Sweeney chercherait à céder pour 750 millions de dollars de ses parts, dans le cadre d’une levée de fonds.

D’après les informations du média américain, confirmées indépendamment par VentureBeat, Epic Games serait valorisé à hauteur de 16,3 milliards de dollars avant cette levée de fonds. Une fois cette dernière effective, la valorisation de l’entreprise pourraient ainsi atteindre le seuil des 17 milliards de dollars. Cette valeur actuelle, Epic Games la doit en partie à l’insolent succès de son Battle Royale Fortnite, qui regroupe à lui seul plus de 350 millions d’utilisateurs.

Epic Games : vers une croissance éclair en 2020

Les informations rapportées par Bloomberg n’ont pas été étayées de déclarations émanant directement d’Epic Games, qui souhaite visiblement rester discret sur la question de cette levée de fonds. Le média estime quoi qu’il en soit que qu’au moins deux nouveaux investisseurs participeraient à ladite levée : les sociétés de gestion T. Rowe Price Group et Baillie Gifford. Certains des actionnaires actuels d’Epic, comme KKR & Co, seraient aussi de la partie, lit-on.

Ce n’est pas la première fois qu’Epic Games procède à ce genre de manoeuvre. En 2018 déjà, le groupe levait 1,2 milliard de dollars (pour 1,6 milliard de dollars levés au total depuis sa création).

La valorisation de l’entreprise semble pour sa part avoir fait un bond considérable en avant. Comme le rappelle VentureBeat, le groupe était selon les rumeurs valorisé à “seulement” 4,2 milliards de dollars en 2019, pour un revenu de 730 millions. Un an plus tard, ce revenu atteindrait les 5 milliards, en partie grâce à l’écrasant succès de Fortnite durant le confinement.

En avril, les joueurs auraient ainsi passé près de 3,2 milliards d’heures sur le jeu star d’Epic, dépensant pas moins de 400 millions de dollars sur ce seul mois. Fin avril, le jeu avait par ailleurs réuni 27 millions de joueurs venus assister à un concert virtuel du rappeur américain Travis Scott. De quoi lui offrir une visibilité supplémentaire, notamment dans les médias, même généralistes.