Le format story tend à se développer et surtout à sortir des réseaux sociaux. Il y a quelques jours je vous présentais Once, un outil gratuit pour créer des stories interactives sur le web.
Aujourd’hui je vous propose de découvrir MakeStories , une plateforme en ligne qui permet de créer des stories à destination du web.

Les avantages de MakeStories sont nombreux : pas besoin de coder, une création simple et des stories animées en quelques instants !

Plus de 75 fonctionnalités disponibles pour créer des stories uniques

La création des stories se fait sur la base du glisser-déposer. Choisissez les éléments que vous souhaitez ajouter à vos stories, glissez-les, déplacez-les etc.

La création d’une story est très simple. Choisissez parmi l’un des 300 templates disponibles ou bien partez d’une page blanche ! Vous pourrez réutiliser vos propres templates à tout moment. Ajoutez ensuite un arrière-plan, vidéo, statique ou bien animé. La couleur peut être personnalisée et vous pouvez même créer des dégradés.
Ensuite, intégrez votre texte, modifiez les polices, la taille, la couleur… Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des illustrations, des icônes et des formes à vos stories ou bien des images et vidéos provenant de votre ordinateur. Comme sur Instagram et un grand nombre d’outils, des filtres peuvent être appliqués. Enfin, des CTA peuvent être intégrés aux stories afin d’inciter votre communauté à réaliser une action.

Une fois votre story créée, cliquez sur le bouton « preview » pour voir un aperçu final de cette dernière avec les animations. Pour finir, publiez votre story. Vous pourrez l’ajouter à votre site, exporter un zip, ou bien intégrer les stories dans votre site web directement sous forme de widget.

Tous les jeudis, un live sur Hangouts est organisé. Les fondateurs de MakeStories vous aide à créer vos stories et répondent à vos questions ! Un événement unique, qui permet de renforcer le lien avec la communauté et bénéficiez de conseils.

Côté prix, l’outil est gratuit jusqu’à avril 2020. Ensuite, l’outil sera payant, mais pour le moment aucun tarif n’a été défini.