Lyft est un service de mise en contact entre passager et chauffeur. Son service est plus populaire aux États-Unis qu’en France, où il manque de chauffeurs. Alors que la rémunération des chauffeurs de VTC est un vrai débat, il semblerait que l’entreprise américaine ait trouvé une solution : afficher de la publicité sur les véhiculer pour mieux payer les conducteurs et pour cela, l’entreprise s’est offerte une startup comme le rapport Engadget.

Lyft mise sur la publicité avec Halo Cars

Lyft est l’un des principaux concurrents d’Uber aux USA, la société dispose de nombreux chauffeurs travaillant pour elle, et ainsi de nombreux véhicules. Ceci à tel point que les deux géants sont responsables de bien des bouchons outre-Atlantique. Aujourd’hui, la société a décidé de miser sur la publicité pour gagner plus et mieux rémunérer ses chauffeurs.

Lyft a racheté Halo Cars et cela devrait permettre aux chauffeurs de la société de gagner jusqu’à 400 dollars supplémentaires chaque mois. La société profitera elle aussi d’une commission pour la publicité affichée sur les véhicules.

Mais qui est Halo Cars ?

Concrètement, Halo Cars est une société fondée en 2018, qui utilise un système de visibilité en temps réel dédiés aux publicitaires et éditeurs de campagnes. Jusque-là, la jeune entreprise était présente à New York et Chicago.

Le principal avantage de cette startup était de proposer un système permettant de savoir ce qui est diffusé à un moment donné et où cela est diffusé. Il est également possible de prendre la main, de stopper une diffusion ou d’en débuter une autre, pour mieux l’adapter à la zone où le véhicule passe. Par exemple, une publicité dédiée à une attraction ou des visites d’une ville aura plus de chance d’être diffusée aux abords des lieux touristiques et les annonceurs pourront maîtriser cela à distance.

Désormais entre les mains de Lyft, Halo Cars pourrait devenir une véritable motivation d’une part pour les chauffeurs qui pourraient augmenter de façon significative leurs revenus mais aussi pour Lyft, qui pourrait aussi augmenter ses revenus en déployant l’offre publicitaire dans de nombreuses villes.

Il semblerait qu’avec cette acquisition, Lyft ait espoir de couvrir ses pertes financières, celles-ci s’élevaient à plus de 650 millions de dollars en 2019, soit près de 600 millions d’euros.