lyft

La loi de 2018 porte enfin ses fruits à New York, la société Lyft vient d’officialiser l’augmentation du salaire de ses employés. Cette amélioration pourrait atteindre près de 9 600 dollars par an, un objectif soutenu par le collectif des conducteurs représentés par l’IDG (Independent Drivers Guild). Une loi pour le respect du travail des conducteurs L’année dernière, la loi s’est positionnée du côté des chauffeurs de taxi en tout genre afin d’améliorer certaines conditions. La plus grande problématique reste le salaire, néanmoins, Lyft vient de se réveiller et compte augmenter celui de ses salariés. En effet, d’après la loi, le salaire minimum pour les chauffeurs à New York doit être de 15 dollars par heure avec un complément de 2,22 dollars pour supporter les congés payés et les charges sociales. La vie New-Yorkaise étant extrêmement chère, les chauffeurs étaient obligés de remplir un nombre de courses important pour vivre…

C’est une décision historique, le conseil municipal de la ville de New York dit stop aux VTC, au travers d’un arrêté. Non seulement, les licences attribuées à Uber et Lyft, actuels leaders du marché ainsi qu’à leurs concurrents, sont gelées, mais en plus, un salaire minimum devra être mis en place dans le cadre d’un autre projet. Quelles sont les raisons qui ont poussé la ville de New York à dire stop aux VTC ? Depuis son lancement en 2011 dans la ville de New York, le service de VTC proposé par Uber est passé d’environ 37 000 véhicules à plus de 100 000 aujourd’hui. En plus de créer de plus en plus de ralentissements dans les grandes artères, cela a entraîné une baisse de fréquentation du métro importante. Il faut dire que depuis plusieurs années, les New-Yorkais se plaignent des nombreux dysfonctionnements rencontrés dans les transports en commun. En décidant de…

Le monde des affaires est parfois bien surprenant. Selon une information du site web The Information, des responsables de Uber ont émis à Waymo le souhait d’utiliser ses voitures autonomes pour les courses de leurs clients. Un changement de stratégie radical, depuis l’arrivée à la tête de Uber, l’été dernier, du nouveau PDG, Dara Khosrowshahi. Son prédécesseur, Travis Kalanick, avait en effet abandonné il y a quelques années l’idée de travailler avec la filiale d’Alphabet, la maison-mère de Google, pour développer ses propres voitures autonomes. Rappelons que les deux entreprises californiennes viennent tout juste de mettre fin au procès qui les opposait. Waymo avait porté plainte contre la firme de VTC pour vol de secrets industriels en février 2017. Uber s’est engagé à ce que la technologie de Waymo ne soit pas intégrée dans ses logiciels et équipements, tout en cédant à Waymo 0,34 % de son capital, soit environ…

Send this to a friend