Les bilans divers et variés de l’année 2019 s’accumulent en ces premiers mois de 2020. Un nouveau rapport annuel montre que l’année passée, le trafic web depuis mobile a largement augmenté et que les 100 sites les plus fréquentés ont cumulé par moins de 223 milliards de visites mensuelles.

Le trafic web mobile a bondi de plus de 30% en deux ans

Le rapport émis par SimilarWeb révèle que, depuis 2017, le trafic web sur mobile a bondi de 30,6% mais qu’a contrario, le trafic induit par la navigation sur ordinateur est en baisse de 3,3%. Au delà du choix du support de navigation, ce sont aussi les comportements des internautes qui ont changé. Lorsqu’ils passent du temps à naviguer sur internet, depuis un ordinateur, il passe moins de temps sur les sites et à terme, cela a un impact sur les visites et statistiques des éditeurs web.

Étude 2020 Digital Trends de Similarweb

Comparaison du trafic desktop et du trafic mobile sur les 100 sites les plus importants, entre janvier 2017 et décembre 2019. Source : Étude 2020 Digital Trends de Similarweb.

Par ailleurs, la navigation via ces deux supports a permis d’augmenter le trafic web des 100 sites les plus fréquentés de 8% par rapport aux résultats observés en 2018 et cela représente aussi une augmentation de 11,8% par rapport à 2017. Tous ensembles, ils ont cumulé une moyenne de 223 milliards de visites par mois, et les sites ont globalement pu observer une plus importante augmentation de l’affluence sur les sites en avril et juin 2019. À ces périodes et en comparaison au trafic cumulé à ce moment là en 2018, celui de 2019 avait déjà dépassé l’augmentation de 10%.

Trafic annuel desktop et mobile sur les 100 sites les plus importants en 2017, 2018, et 2019

Trafic annuel desktop et mobile sur les 100 sites les plus importants en 2017, 2018, et 2019. Source : Étude 2020 Digital Trends de Similarweb.

Même si des sites sont consultés plus souvent sur mobile, leur trafic n’est pas bon pour autant

Avec une majeure partie du trafic issue de la navigation sur mobile, on pourrait s’attendre à ce que les sites web voient un impact positif sur leurs chiffres. Cela n’est, en réalité, pas le cas dans la mesure où entre 2017 et 2019, le temps que passent les internautes sur un site a chuté de 49 secondes.

Durée moyenne des visites sur desktop et mobile en 2017, 2018, et 2019, sur les 100 sites les plus importants

Durée moyenne des visites sur desktop et mobile en 2017, 2018, et 2019, sur les 100 sites les plus importants. Source : Étude 2020 Digital Trends de Similarweb.

Par ailleurs, même si leur fréquentation est favorisée sur mobile, les sites d’informations ont malgré tout perdu du trafic : 7% depuis 2017. D’ailleurs, ce sont ces sites qui sont les plus victimes de la navigation mobile. À l’inverse, cela favorise également d’autres acteurs du web, notamment les plus importants sites à qui cela permet de continuer de se développer en renforçant la position acquise sur le web. Ici, cela concerne les réseaux sociaux. À titre d’exemple, YouTube a augmenté son trafic, tout comme Instagram et WhatsApp (dont le trafic a augmenté jusqu’à 74% sur l’année). Facebook, quant à lui, est l’un des rares à avoir vu ses chiffres baisser. Conséquence directe d’une perte de confiance qui s’installe chez les utilisateurs.

Plus généralement certains sujets sont plus consultés sur un support ou sur l’autre, et de cette façon, les utilisateurs préfèrent visiblement naviguer sur des des sites de parlant de nourriture ou de boissons, sur des sites dédiés aux animaux, à la santé, mais aussi au sport depuis leur mobile. Les jeux, la finance, ou le ecommerce quant à eux gardent leur succès sur ordinateur.

La part du trafic desktop et mobile selon la catégorie du site

La part du trafic desktop et mobile selon la catégorie du site. Source : Étude 2020 Digital Trends de Similarweb.

D’ici 2020, nul doute que les géants du web devraient continuer leur bout de chemin. Les médias quant à eux pourraient s’inspirer du média Le Monde, ou encore de The Guardian, voire même de The Times of London : tous ont diminué leur rythme de publication en ligne et leur audience a grimpé.