La Maison Blanche a annoncé son budget pour l’année fiscale 2021, dévoilant ses plans d’investissement en masse dans le développement de l’IA et de la technologie quantique… au détriment d’autres domaines scientifiques.

Faire face à la Chine

Depuis quelques années déjà et particulièrement sous l’ère Trump, les États-Unis et la Chine se vouent une bataille sans merci dans plusieurs secteurs. L’avancée scientifique et technologique en fait partie, et le président américain semble décidé à prendre de l’avance sur son rival.

Début 2019, Trump annonçait déjà son désir d’investir davantage dans l’intelligence artificielle, et établissait un cadre pour mieux gérer son développement. Plus récemment, les États-Unis décidaient de limiter l’exportation de logiciels d’IA avec un pays dans son viseur : la Chine. Le budget alloué à la recherche pour l’année fiscale 2021 est donc dans la lignée des choses.

Doubler le budget…

L’administration Trump souhaite doubler ses investissements dans les domaines de l’IA et de l’informatique quantique, technologies considérées comme cruciale pour l’avenir. Elle espère notamment l’élaboration d’un Internet quantique, qui serait une mine d’or pour le pays. Ainsi, la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) devrait recevoir un budget de 249 millions de dollars contre 50 millions l’année précédente, et la National Science Foundation (NSF), 830 millions de dollars contre 500 millions de dollars.

D’autres agences vont bénéficier d’une hausse de budget, toujours dans le seul et unique but de développer l’IA, il s’agit des départements de l’Énergie et de l’Agriculture.

… mais pas pour tout le monde

Malheureusement, cette nette augmentation dans certains secteurs se fait au détriment d’autres. Au total, le budget destiné à la recherche scientifique est de 142,2 milliards de dollars, soit 9% en moins que l’année passée. D’autres domaines vont donc être largement lésés, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour la recherche en général.

Il est fréquent que des avancés dans un domaine soient bénéfiques pour d’autres. Par exemple, l’étude des animaux et la neuroscience participent grandement à l’amélioration des IA et des robots grâce au biomimétisme.

Avec la compétitivité en ligne de mire, l’administration Trump risque de pénaliser certains domaines scientifiques. Ce nouveau budget pourrait tout de même engendrer de grandes avancées. Il doit par ailleurs être validé par le Congrès qui pourrait le modifier.