MIT : des chercheurs créent accidentellement le noir le plus profond jamais vu
Science

MIT : des chercheurs créent accidentellement le noir le plus profond jamais vu

Cette découverte pourrait bien aider les astronomes à découvrir de nouvelles exoplanètes.

Le matériau mis au point accidentellement par le MIT serait 10 fois plus noir que tous ceux jamais aperçus jusqu’ici. Il absorberait 99,995% de la lumière entrante. Le matériau en question est constitué de nanotubes de carbone. Ils ont été alignés verticalement sur une feuille d’aluminium et ont révélé ce noir si intense. Le plus fou dans cette découverte, c’est qu’elle a été faite par erreur.

Comment les chercheurs s’y sont-ils pris ?

Lors de cette expérience, les scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) tentaient de trouver un bon moyen de cultiver des nanotubes de carbone sur des matériaux conducteurs. L’objectif était le suivant : augmenter leurs propriétés électriques et thermiques. Cependant, cette expérimentation ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévu… La couleur du matériau a totalement surpris l’équipe de chercheurs.

À cet instant précis, impossible de réaliser ce qu’ils venaient d’inventer. Ce n’est qu’après avoir mesuré la réflectance optique (proportion de lumière réfléchie par la surface d’un matériau) qu’ils ont compris ce qu’ils venaient de créer. Cette découverte est actuellement présentée dans le cadre d’une exposition d’art intitulée « The Redemption of Vanity » à la Bourse de New York, où un diamant doré de 16,78 carats a été revêtu de cette nouvelle matière.

À quoi peut bien servir un noir si intense ?

Au-delà de l’aspect sensationnel, cette découverte peut avoir des applications pratiques. Pour Brian Wardle, professeur d’aéronautique au MIT, ce matériau pourrait être utilisé dans les lentilles optiques qui réduisent l’éblouissement, pour permettre aux télescopes spatiaux de repérer des exoplanètes plus efficacement. À ce propos, des scientifiques ont récemment découvert de la vapeur d’eau sur l’exoplanète K2-18 b.

Le professeur explique que : « en réalité, cette découverte pourrait bien être utile dans le domaine de l’aérospatial. Notre matériau est 10 fois plus noir que tout ce qui a été rapporté jusqu’ici. Comme la science évolue constamment, je suis persuadé qu’un jour, quelqu’un trouvera un matériau plus noir. Finalement, nous comprendrons peut-être comment créer un noir ultime« .

Send this to a friend