Les néobanques semblent avoir compris l’importance de se tourner vers le marché des professionnels tandis que les banques traditionnelles ne se montrent pas toujours compréhensives de leurs besoins notamment pour la rapidité des actions et le coût des services proposés.

Professionnels : pourquoi choisir une néobanque ?

Plusieurs raisons peuvent amener les travailleurs indépendants, TPE et PME à choisir une néobanque. Si dans les faits, ces acteurs proposent des offres quasi-similaires à celles des banques traditionnelles, à savoir un compte professionnel pour le dépôt des capitaux, une carte bancaire et un RIB professionnel, des assurances et des services de gestion, ils se démarquent au niveau du coût et de la rapidité des services. En effet, les dépenses sont réduites en raison de la dématérialisation et l’absence d’agences physiques.
La facilité d’utilisation des applications représente un autre point fort pour les entrepreneurs qui doivent effectuer de nombreuses formalités juridiques et administratives. Les démarches sont plus aisées grâce à la mise à disposition de fonctionnalités innovantes comme la simplification de la comptabilité ou des services de gestion des notes de frais.
Enfin, les professionnels qui ouvrent un compte chez une néobanque peuvent profiter d’un service client très disponible et joindre facilement un conseiller pour poser leurs questions.

Néobanque pour les pros : laquelle choisir ?

Après les particuliers, les néobanques veulent conquérir les professionnels et tentent de se différencier en proposant des services innovants et un tarif attractif.

Revolut : une banque gratuite pour les auto-entrepreneurs

Revolut, qui revendique plus de 4 millions de clients en Europe dont 550 000 en France, a lancé en juin 2018 Revolut Connect, un store d’applications permettant aux entreprises de relier leurs logiciels de gestion à leur compte. Des outils comme Slack, Xero ou Zapier peuvent ainsi être interfacés avec le compte business de Revolut. Ce service fait partie de Revolut For Business, une offre réservée aux professionnels similaire à celle consacrée aux particuliers mais qui donne la possibilité aux entreprises d’automatiser des tâches quotidiennes comme les paiements internationaux ou le versement des salaires. La banque mobile vient de revoir sa grille tarifaire et propose désormais gratuitement son compte business entrée de gamme qui s’adresse essentiellement aux auto-entrepreneurs et aux entreprises de moins de 10 salariés. Avec cette mise à jour, la néobanque s’adapte encore davantage aux besoins des professionnels.

N26 : deux offres business sur-mesure

La Fintech allemande, qui vise les 2 millions de clients en France en 2019, propose deux offres sur-mesure pour auto-entrepreneurs. La première, N26 Business, est gratuite et sans engagement. Cette offre inclut une carte bancaire MasterCard à autorisation systématique, 5 retraits gratuits par mois (2 euros par retrait au-delà) et 0,1 % de cashback. Les paiements par carte sont gratuits dans toutes les devises. Toutefois, une commission de 1,7 % s’applique sur les achats effectués en devises étrangères. Pour bénéficier de la gratuité des retraits dans toutes les devises et des assurances Allianz, il faut opter pour l’offre N26 Business Black, au prix de 9,99 euros par mois.

Shine : le compte pro en ligne des entrepreneurs et auto-entrepreneurs

Lancée en 2017, la banque mobile Shine s’adresse essentiellement aux entrepreneurs et aux auto-entrepreneurs. La néobanque a revu ses tarifs le 21 janvier 2019 et propose désormais une offre spéciale pour les auto-entrepreneurs facturée 4,90 euros par mois TTC, une offre pour les entrepreneurs (EURL, EIRL, SASU…) au prix de 7,90 euros par mois TTC. Chaque offre comprend notamment un compte professionnel et un RIB français, une carte MasterCard Business, 20 virements et prélèvements par mois ainsi qu’un outil de facturation. Le passage à des offres payantes se justifie par le service d’accompagnement administratif mis en place par la jeune pousse. En effet, Shine permet la création de factures professionnelles en quelques minutes. La catégorisation automatique des dépenses et l’historique illimité des opérations sont également proposés.

Qonto : le compte bancaire professionnel nouvelle génération

La startup française Qonto propose un compte 100 % en ligne adapté aux petites entreprises et aux indépendants. Plus précisément, 4 offres sont disponibles dont le prix varie selon le nombre d’utilisateurs (freelance, 5 utilisateurs, 15 collaborateurs, utilisateurs illimités). La plupart intègrent un compte courant, une carte bancaire MasterCard physique ou virtuelle, des outils d’aide à la gestion du compte (tableau de bord interactif, paramétrage de la carte bancaire, gestion des autorisations de paiement des salariés et suivi de leurs dépenses en temps réel), un service de comptabilité simplifié et un terminal de paiement. Si Qonto est idéale pour gérer les opérations du quotidien, elle ne propose toutefois pas de produit d’épargne ni de solution de financement.

Anytime : le compte sans banque pour les pros

Créée en 2012, la startup belge a changé plusieurs fois de modèle avant d’investir sur le marché des professionnels. Anytime propose un compte pour les professionnels très complet s’adressant à la fois aux startups, aux entreprises et aux associations. Les clients peuvent bénéficier de plusieurs cartes Mastercard pour gérer leurs dépenses professionnelles et d’un logiciel comptable intégré. Ils peuvent également réaliser des virements bancaires en dehors de l’Europe et dans plus de 30 devises, gérer leurs notes de frais et les impayés facilement, éditer des factures depuis leur compte pro. Côté tarif, les offres varient de 9,50 euros par mois (entrepreneur solo) à 249 euros par mois (entreprises).

Sogexia : un compte de paiement 100 % web et mobile

La Fintech lyonnaise créée en 2011 s’adresse aux particuliers (compte SmartPay) comme aux entreprises (compte Business). Le compte Business est réservé aux entreprises individuelles, aux auto-entrepreneurs et aux entreprises en cours de création. Il intègre un ensemble de services gratuits dont : l’ouverture de compte, la gestion des cartes bancaires, les paiements et virements réalisés en dehors de la zone euro et la catégorisation automatique des dépenses. Parmi les services payants, les retraits d’argent dans un DAB sont facturés 3 euros par opération et les paiements et retraits en devises 2,95 % de leur montant. L’offre dédiée aux professionnels intègre également un outil d’analyse des dépenses et d’automatisation des notes de frais. Les entreprises peuvent enfin ouvrir un compte VirtualPay pour simplifier leurs paiements en ligne, et accéder à des solutions monétiques sur-mesure ou en marque blanche.
À l’avenir, les offres bancaires réservées aux professionnels devraient continuer à se diversifier pour mieux répondre aux besoins des entreprises. Pour se démarquer, les néobanques ont tout intérêt à mettre un point d’honneur sur la qualité de la relation client.