Que lire cet été ? Cyberculture, soft power, transformation digitale et propagande
Insights

Que lire cet été ? Cyberculture, soft power, transformation digitale et propagande

Une sélection d'ouvrages pour revenir rester à la page cet été

Si le Siècle dans lequel nous vivons est résolument Digital, il est un exercice qu’il ne nous faut pas oublier : lire. Avoir une veille pertinente doit aussi passer par une bonne lecture à côté. Surtout en cette période estivale où l’on projette tous de lézarder au bord de l’eau autant que possible. C’est pourquoi nous vous avons préparé plusieurs listes d’ouvrages que nous avons lu, que nous trouvons pertinents, ou qui nous ont été suggérés par la communauté. Nous commençons donc avec cette première liste dédiée à la cyberculture, le soft power, la transformation digitale, et la propagande.

The Inevitable, Kevin Kelly

Kevin Kelly est le fondateur du magazine Wired, mais aussi auteur de nombreux ouvrages sur la cyberculture et les technologies. Ses connaissance et sa capacité à se projeter en a fait l’un des conseillers de Steven Spielberg pour le film Minority Report.

The Inevitable dresse un bilan sur la manière dont les comportements humains vont inévitablement évoluer dans le futur. Nos relations avec les écrans, le partage avec les autres, la surveillance, etc.

Commander sur Amazon

Mainstream, Frédéric Martel

Mainstream décrypte avec précision et pertinence la façon dont la culture occidentale s’est imposée au sein d’autres cultures. La notion de Soft Power présente la façon dont les États-Unis ont pris pouvoir non plus par les armes, mais par la culture.

Commander sur Amazon

Le guide de la transformation digitale, Emmanuel Vivier & Vincent Ducrey

Préparé avec soin par les deux fondateurs du HUB Institute, cette deuxième édition du guide de la transformation digitale est certainement une réponse à de nombreuses problématiques. Business, marketing, ressources humaines, tout y est abordé.

Commander sur Amazon

Proganda : comment manipuler l’opinion en démocratie – Edward Bernays

Les chapitres un à six abordent la relation complexe entre la psychologie humaine, la démocratie, et les sociétés. La thèse de Bernays est que des personnes ‘invisibles’ qui créent le savoir ordinaire, le sens commun, au moyen de la propagande, dominent les masses avec le pouvoir de façonner les pensées, les valeurs et la réponse citoyenne “l’Ingénierie du consentement” des masses serait vital pour la survie de la démocratie.

Commander sur Amazon

Send this to a friend