La filiale d’Alphabet, spécialisée dans le développement des drones, vient d’annoncer qu’elle développait une application pour mieux réguler l’espace aérien, rempli de drones indisciplinés. Le système se veut aussi professionnel que celui qui guide actuellement les avions dans le ciel. Wing est persuadé que les drones sont l’avenir de l’aviation. Pour cette raison, la startup veut prendre un coup d’avance.

Une plateforme référente pour les drones

Il y a quelques mois, Wing se voyait accorder l’autorisation de démarrer les livraisons par drone aux États-Unis. La Federal Aviation Administration (FAA) est le deuxième organisme à accorder sa confiance à Wing. Plus tôt en avril, l’entreprise obtenait l’accord de la CASA australienne. Suite à cela, Wing a pu effectuer des livraisons à Canberra dans une centaine de foyers. Cette période de test s’est avérée très positive. Dès les prochaines semaines, Wing veut commencer à livrer ses marchandises en Virginie, dans les villes de Blacksburg et Christiansburg.

En plus de la livraison, Wing a donc créé une plateforme qui devrait servir de référence pour l’ensemble des drones. Un système de régulation qui permettrait d’authentifier un drone et de vérifier ses autorisations. Cette application s’appelle OpenSky, et a pour le moment été approuvée pour gérer les vols de drone en Australie. Son utilisation est pour le moment gratuite.

Wing avait besoin de cette application pour grandir

OpenSky est d’ores et déjà disponible sur Google Play et l’App Store, ainsi que sur le web. D’après Bloomberg : que vous soyez un amateur qui aime voler, ou une entreprise qui utilise un drone professionnel, pour arpenter le sol ou livrer des marchandises, OpenSky vous permet de savoir facilement où et comment voler, en fonction de votre activité”.

Un tel système de gestion de l’espace aérien était un élément indispensable de la stratégie de Wing, pour faire voler des milliers de petits drones à basse altitude sans s’écraser sur des bâtiments, des arbres ou même se percuter. Comme beaucoup de filiales d’Alphabet, Wing est en train de devenir une entreprise à part entière, au même titre que Waymo, ou Loon.