Wing est la première startup autorisée à effectuer des livraisons par drones
objets connectésTechnologie

Wing est la première startup autorisée à effectuer des livraisons par drones

Wing devance Amazon et devient la première entreprise autorisée à effectuer des livraisons par drones aux États-Unis.

Avant même Amazon, qui se vante depuis quelque temps de ses prototypes de drones livreurs, c’est la startup Wing qui obtient en premier l’approbation de la Federal Aviation Administration des États-Unis afin d’effectuer des livraisons commerciales dans le pays. D’après Bloomberg, cet accord a été donné suite à de nombreuses vérifications en termes de sécurité.

Cette validation de la part de la FAA reconnaissant la startup appartenant à Alphabet en tant que compagnie aérienne était primordiale pour quelle puisse commencer ses livraisons par drones. Dans les prochains mois, Wing pourra donc commencer à livrer ses marchandises en Virginie, dans les villes de Blacksburg et Christiansburg. À l’avenir, pour la startup continue d’étendre son service, il faudra qu’elle consulte de nouveau la FAA.

La Federal Aviation Administration est le deuxième organisme à accorder sa confiance à Wing. Plus tôt en avril, l’entreprise appartenant à Alphabet, obtenait l’accord de la CASA australienne. Suite à cela, Wing a pu effectuer des livraisons à Canberra dans une centaine de foyers. Cette période de test s’est avérée très positive.

Pour obtenir cet aval, Wing a patienté plusieurs mois. Dorénavant, la startup laisse les portes ouvertes, les approbations devraient prendre beaucoup moins de temps pour les autres entreprises du secteur. Son concurrent principal Amazon Prime Air n’a quant à lui toujours pas déposé de demande à ce sujet, alors que ses premiers tests remontent à 2017.

À présent, Wing ne précise pas ses ambitions de développement en dehors des États-Unis et de l’Australie.

Send this to a friend