Fin janvier, AlphaStar mettait une véritable déculottée à des joueurs professionnels sur Starcraft II en l’emportant 10 à 1.  Six mois plus tard, Blizzard, éditeur et développeur du titre, annonce que les joueurs pourront bientôt tenter de se mesurer, eux aussi, à la redoutable intelligence artificielle des britanniques de DeepMind (filiale de Google depuis 2014).

Considérée comme une véritable “recherche scientifique en cours sur l’intelligence artificielle“, cette initiative a pour but de permettre à AlphaStar de se perfectionner. Attention toutefois, pour ne pas fausser les résultats de l’étude, et permettre à l’IA de “tester une expérience de jeu aussi proche que possible d’un match en 1 contre 1 normal“, Blizzard indique que les joueurs ne seront pas prévenus lorsqu’ils affronteront AlphaStar.  L’impitoyable difficulté de la partie pourra néanmoins leur donner un indice sur l’éventuelle nature artificielle de leur adversaire.

Des tests scientifiques réalisés de manière anonyme

Les joueurs volontaires pourront s’inscrire en un clic au programme. “Si vous souhaitez avoir la possibilité d’aider DeepMind dans ses recherches en vous opposant à AlphaStar, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur le bouton ‘opt-in’ disponible via une fenêtre pop-up dans le jeu“, explique Blizzard. “Vous pouvez modifier votre choix à tout moment en utilisant le bouton ‘DeepMind opt-in’ du menu 1v1 Versus”.

Pour que l’expérience puisse se dérouler dans de bonnes conditions et se montrer pertinente du point de vue des chercheurs, Alphastar jouera de manière anonyme, en utilisant indistinctement les trois races disponibles dans le jeu (Terran, Zerg, ou Protoss). “AlphaStar jouera un petit nombre de parties à des fins de tests scientifiques, mais nous ne révélerons pas exactement quand et à quelle fréquence cela se produira, et ce pour garantir que les parties restent anonymes“, lit-on.

On découvre en revanche que ces parties ne seront pas incorporées à l’entraînement “canonique” de l’IA développée par DeepMind. Cette dernière apprend en effet en analysant des replays de matchs entre humains ou en jouant contre elle-même, précise 9to5Google (relayé par Clubic)

Si les chercheurs de DeepMind s’apprêtent à déchaîner leur IA sur Starcraft 2, ce n’est pas par hasard. Le STR de Blizzard constitue un excellent exercice pour les intelligences artificielles en cela que les parties requièrent de gérer plusieurs activités en même temps, mais aussi d’être capable de s’adapter aux fausses informations, tout en établissant une stratégie à long terme. Des contraintes auxquelles AlphaStar semble pour l’heure s’adapter avec brio.