Le marché chinois est devenu un incontournable depuis ces dernières années, et sa croissance indique qu’elle pourrait devenir la première puissance économique mondiale dès 2020.

S’implanter sur en Chine demande un savoir-vivre et des adaptations culturelles. Ce pays plein de cultures et de traditions est divisé en 22 provinces dont les langues sinophones sont nombreuses (variantes, dialectes, etc.).

Au niveau digital, pour conquérir les consommateurs chinois, il faut donc des sites web et des applications mobiles parfaitement adaptés à leurs usages et leurs habitudes. Faire du marketing en ligne en Chine requiert donc une grande localisation, et il ne faut pas se calquer sur le modèle occidental.

Pour réussir sa stratégie de webmarketing en Chine, on pensera à se créer un profil sur les réseaux sociaux tels que Weibo, QQ, YouKu, Douyin, Ai Qi Yi (plateforme de vidéos de Baidu), etc. et sur les applications mobiles sociales comme WeChat et Xiao Hong Shu (RED).

Être sur les réseaux sociaux, c’est indispensable, mais ce n’est pas suffisant pour se créer une visibilité pérenne dans la toile chinoise : le référencement web sur les moteurs de recherche est le canal de trafic par excellence.

Il existe certains quick-wins à connaître afin de maximiser ses chances d’être visible sur les moteurs de recherche chinois tels que Baidu, Qihoo 360, Shenma, Sogou, etc. Baidu est le moteur qui détient la plus grande part de marché en Chine avec 60% (en 2017). Il est suivi par Qihoo 360 (30%, en 2017), puis Sogou (environ 15% en 2017).

Parmi les astuces pour optimiser un site en chinois pour la Chine :

  • Localisation en chinois simplifié
  • Hébergement en Chine continentale de préférence (pour le temps de chargement et l’indexation)
  • Domaine en .cn si possible
  • Baidu VCards (icône)
  • Icône “site officiel”
  • Baidu Reviews à avoir en volumétrie importante
  • Optimisation des éléments on-site, off-site et SMO

Le SMO (Social Media Optimization) est très important en Chine, car Baidu prendrait en compte le nombre de partages, de likes et même d’abonnés sur un compte officiel Weibo parmi ses critères de classement.

Côté digital, la Chine a une certaine avancée par rapport à l’Europe. La reconnaissance faciale est déjà partout dans les boutiques et dans les rues (possibilité de se connecter avec, de payer, etc.), les enceintes vocales sont dans la plupart des foyers, et le paiement avec smartphone (mobile) fait partie des usages (WeChat Pay, AliPay), et cette tendance ne fait que débuter.

Pour aller sur ce marché, il faudra donc s’adapter aux usages, aux tendances et aux habitudes du consommateur chinois.