Alors que bon nombre d’entreprises travaillent sur des navettes autonomes à l’image de Transdev, Volvo a décidé de s’attaquer à l’échelon supérieur du transport en commun. Il va mettre à disposition un bus de grande taille (12mètres) entièrement autonome pour les étudiants de l’Université Nanyang de Singapour.
L’engin, dévoilé ce mardi 5/03, prendra du service dans quelques semaines, voir quelques mois. Volvo espère que les tests seront suffisamment concluants pour pouvoir être étendus aux routes publiques d’ici un an.

Le bus de Volvo pourra accueillir jusqu’à 80 étudiants, et serait le premier bus autonome électrique de grande taille selon un rapport du constructeur suédois et de l’Université de Nanyang. Il consommera 80% moins d’énergie qu’un bus diesel de taille équivalente et ne rejetterait « aucune émission ».

La facilité avec laquelle ce projet de mise à disposition d’une technologie de transport autonome à des universitaires a été mis en place traduit l’exceptionnelle ouverture de la cité-État envers ce type de transport. Singapour serait la deuxième ville la mieux préparée du monde pour la mise en place des voitures autonomes selon un rapport de KPMG.

Volvo a de grands projets avec Singapour. Le constructeur suédois testera bientôt un deuxième prototype de bus autonome dans les dépôts d’un spécialiste des transports de la cité-État. Par ailleurs, il compte aussi mettre à disposition ses mini-fourgonnettes autonomes. Le choix de s’implanter précocement sur le marché de Singapour semble être une très bonne initiative de la part de Volvo. En effet, la ville aura une très forte demande en transports autonomes dans un futur proche. Elle prévoit d’équiper trois quartiers avec ce type de technologie d’ici 2022.