Technologie

Des batteries moins chères et plus performantes grâce à une startup américaine ?

24M, une startup américaine, va bientôt fournir une batterie au stockage d’énergie supérieur à Tesla pour des coûts de production qu’elle vante « inférieurs de 40% aux batteries ordinaires ».

24M, une startup américaine financée par le ministère américain de l’énergie, a annoncé la vente de batteries lithium-ion semi-solides d’une densité énergétique de 250 wattheures par kilo. C’est presque identique à ce que peut proposer Tesla dans sa model 3, alors qu’il est considéré comme le leader dans ce domaine. Pour autant, 24M ne compte pas s’arrêter là. Non content des capacités de stockage d’énergie de ses batteries semi-solides, elle pense pouvoir les rendre plus légères, plus performantes, et surtout moins chères.

Les batteries de 24M surpassent déjà la concurrence en de nombreux points

Les batteries lithium-ion ordinaires ont des électrodes disposées en couches multiples appelées « jelly roll », ou « rouleaux de gelée » en français. À l’aide de divers matériaux, 24M a réussi à construire des électrodes plus épaisses tout en diminuant la complexité de la fabrication. Par ailleurs, ses produits nécessitent moins de matériaux « de remplissage » comme le plastique, ce qui réduit également les coûts de production. Enfin, les électrodes, plus volumineuses peuvent stocker davantage d’énergie que celles dans les autres batteries. C’est ce qui explique la densité énergétique importante de l’accumulateur de 24M.

Le ministère américain de l’énergie a fixé des objectifs élevés

Si 24M veut créer des batteries encore plus impressionnantes, ce n’est pas que pour s’affirmer comme une référence. En effet, le ministère américain de l’énergie à de grands projets pour ses produits. Il a financé la startup à hauteur de 7M de dollars pour qu’elle développe des batteries d’une densité énergétique de 350 Wh/kg d’ici fin 2019. Cette dernière doit donc augmenter les capacités de ses produits de 100 Wh/kg si elle veut respecter son contrat avec le gouvernement américain. Un objectif déjà atteint en laboratoire, mais qui ne s’est pas encore répercuté dans la production.

Si elle atteint ses objectifs, elle prendra une belle longueur d’avance sur Tesla dont les batteries auraient des densités énergétiques de 257 Wh/kg. Cependant, l’entreprise créatrice de la model 3 n’a pas dit son dernier mot et souhaite racheter Maxwell Technologies pour obtenir du soutien sur la production de batteries plus puissantes. Quel que soit le résultat, 24M devrait se tailler une place de choix sur le marché des batteries dans le futur puisqu’il se vante d’allier densité énergétique impressionnante et coûts de production 40% inférieurs aux batteries ordinaires. Reste à savoir si ses propos sont véridiques. Nous ignorons encore beaucoup de choses sur la composition de ses batteries.

Ces derniers temps, les initiatives pour insuffler un second souffle aux batteries fourmillent. En septembre 2018, les chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont par exemple commencé à travailler sur un modèle fonctionnant avec le CO2, ce qui pourrait réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Send this to a friend