La Chine veut lancer la première station solaire dans l’espace pour 2025
ScienceTechnologie

La Chine veut lancer la première station solaire dans l’espace pour 2025

La Chine fait un pas en avant majeur dans le développement des énergies renouvelables avec un prototype de la première station solaire dans l’espace.

En début de semaine à Beijing, des scientifiques chinois ont révélé les plans de construction de la première station solaire dans l’espace.

La station se déplacerait autour de la terre à 36 000 kilomètres et serait capable de capter l’énergie des rayons du soleil, sans aucune interférence avec l’atmosphère.

Nous exploitons déjà l’énergie solaire grâce à des solutions que nous avons développées sur Terre, comme les panneaux solaires par exemple, ce qui a déjà prouvé son efficacité en matière d’énergie responsable.

Mais avec une énergie exploitée en orbite, les nuages, la nuit et les intempéries n’auraient plus d’incidence sur la captation des rayons du soleil, ce qui permettrait d’en produire davantage et de la rendre plus stable.

De la théorie à la pratique

Cela fait maintenant plusieurs années que les scientifiques pensent qu’exploiter l’énergie solaire directement en orbite permettrait d’en capter et fournir bien plus que ce que nous sommes capables de produire actuellement.

C’est donc la Chine qui se lance en pionnière avec l’annonce d’un premier prototype lancé dans la stratosphère entre 2021 et 2025. Avec son prototype, le pays confirme son intention de s’imposer en leader sur le marché de l’exploitation de l’énergie solaire.

Elle améliorera la capacité à capter et produire cette énergie d’ici 2030 pour lancer en 2050, une station capable d’en fournir suffisamment pour propulser la station à un niveau qui lui permettra de commercialiser son énergie.

Plusieurs questions restent cependant en suspend, telles que la transmission de cette énergie à la terre. Effectivement, en plus d’être capable de rendre son prototype viable, encore faut-il pouvoir exploiter cette énergie sur terre. Des scientifiques évoquent la question des micro-ondes ou de lasers pour la transmettre, mais cela reste pour l’instant hypothétique.

Cela reste une potentielle avancée majeure pour l’exploitation de l’énergie solaire, même si la Chine n’est pas le seul pays à développer des solutions. L’an dernier, des chercheurs de l’Institut Technologique de Californie avaient annoncé la création d’un prototype capable de capter et transmettre l’énergie directement depuis l’espace grâce à des panneaux solaires.

Send this to a friend