La société française de VTC, Chauffeur-Privé, souhaite s’étendre à l’international les deux années à venir. C’est pourquoi Chauffeur-Privé devient Kapten, un mot qui sonne un peu moins français.

En conférence de presse, Yan Hascoet, le CEO de Kapten a indiqué que « nous avons changé de nom tout en gardant le même positionnement. » En France, Kapten c’est 2 millions d’utilisateurs. Récemment implanté à Lisbonne, 80 000 utilisateurs sont déjà recensés. Dans les semaines à venir, Kapten va conquérir la Suisse en s’installant à Genève plus passera outre Manche pour rejoindre Londres. D’ici 2020, Kapten devrait se trouver dans 15 villes majeures.

Pour rappel, Daimler AG est devenue majoritaire dans Chauffeur-Privé en 2017. Par la suite, Daimler AG et le groupe BMW ont fusionné pour devenir une seule entité appelée Intelligent Apps.

Les services de stationnement, les applications GPS, ou encore les applications de free-floating de ces entreprises vont fusionner pour simplifier l’offre. Concernant les plusieurs services VTC de ce groupe (Chauffeur-Privé / Kapten, mytaxi, Clever Taxi et Beat), elles ne devraient pas fusionner. Enfin pour le moment … Yan Hascoet pense que le marché des VTC est très concurrentiel, il n’y a pas de place pour la croissance. Il parait judicieux de conserver une pluralité dans l’offre pour le moment. Il préfère regarder comment se portera le marché d’ici 5 ans avant de fusionner ces 4 entreprises en une. Par ailleurs, Kapten, ne voit pas d’inconvénient à acquérir Hive, une startup de trottinettes électriques en libre-service.

Quelles sont les autres nouveautés avec Kapten ?

Avec cette nouvelle image de marque, Kapten en profite pour lancer une campagne publicitaire de grande ampleur. Le service en lui-même devrait aussi évoluer. Le prix minimum d’une course sera de 6€ contre 8€ pour Uber. Concernant les chauffeurs, Kapten continuera à les payer l’équivalent d’une course à 8€ pour le moment. À long terme, Kapten espère que ses chauffeurs généreront le plus de revenus possible avec ces courses à 6€.

Quoi qu’il en soit, Kapten offre une réduction de 20% sur chaque trajet.

Du côté des conducteurs, ils bénéficient aussi de quelques nouvelles fonctionnalités. Le temps d’attente gratuit est passé de 5 minutes à seulement 3, ce qui devrait aider les conducteurs à perdre moins de temps. Les chauffeurs pourront aussi, lorsqu’ils rentrent chez eux, accepter des courses en route.

L’entreprise française a profité de l’occasion pour partager quelques chiffres. Ces 7 dernières années, Kapten a attiré 2 millions de clients et prêt de 2 000 entreprises qui ont généré plus de 20 millions de déplacements au total. Avec un prix moyen par course avoisinant les 18€ et plus de 22 000 chauffeurs, Kapten ne s’arrête pas en si bon chemin et embauchera environ 100 personnes en 2019. En 2018, Kapten génère un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros et souhaite multiplier cette somme par 5 d’ici 2020.

Dans sa vidéo d’annonce, Kapten tacle Uber, son concurrent direct, en faisant allusion au fait qu’elle paye ses taxes dans n’importe quel pays où elle se trouve. Kapten veut se faire passer pour le gentil de la bande. Voyons si ce sera suffisamment pour s’imposer davantage dans le marché.