Réseaux Sociaux

Facebook annonce les premières livraisons de son écran Portal et précise la politique de confidentialité

Facebook vient d'officialiser la mise en vente aux États-Unis de ses deux écrans intelligents Portal et Portal +. Mais alors que l'entreprise se doit d'être précise en matière de confidentialité et de données personnelles, Facebook en a profité pour clarifier les choses. Les conversations audio et vidéo ne sont pas enregistrées. Cependant Facebook explique que des informations de suivi, comme sur Messenger sont utilisées afin d'améliorer les publicités.

Il y a un mois, Facebook officialisait enfin son premier « vrai » produit, l’écran connecté Portal. Offrant deux modèles ayant pour seule différence leur taille, l’annonce de ce produit n’a pas tardé de faire débat. En effet, alors que Facebook a souvent été pointé du doigt cette année, notamment au sujet de l’utilisation des données personnelles, il est possible que les données de l’écran puissent être utilisées à des fins publicitaires. Ce 7 novembre, Facebook a annoncé les premiers envois et en profite pour clarifier sa politique de confidentialité.

Portal et Portal + sont respectivement disponibles au prix de 199 dollars et 349 dollars via le site dédié, mais également sur Amazon.com, BestBuy ou encore dans les magasins physiques de ces enseignes.
Pour revenir sur le produit, cet écran connecté a pour vocation de « faciliter les échanges avec vos proches et vos amis. » Vous pourrez ainsi les appeler en vidéo via Messenger ou en direct. L’écran est doté d’une caméra grand angle intégrant l’intelligence artificielle, ce qui permet de suivre une personne même si elle bouge, afin qu’elle reste dans le champ de vision. Alexa est intégrée à l’appareil, ce qui permet de poser n’importe quelle question et de contrôler des appareils grâce à la voix. L’écran est fournit avec un cache pour la caméra et il est possible de désactiver à n’importe quel moment l’appareil photo ainsi que le microphone.

Concernant les données et la confidentialité de ces dernières, l’entreprise se veut claire et insiste sur le fait que « Facebook n’écoute pas, ne visualise pas et ne conserve pas le contenu des appels vidéos. Par conséquent, ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins publicitaires. » La société ajoute « nous traitons le même type d’informations que lorsque vous utilisez des produits Facebook sur vos autres appareils. Certaines de ces informations, notamment le fait que vous soyez connecté à votre compte ou la fréquence à laquelle vous utilisez une fonctionnalité ou une application, peuvent être utilisées pour informer les annonces que vous voyez sur Facebook. Par exemple, si vous passez de nombreux appels vidéo, vous pourrez voir des annonces liées aux appels vidéo. » Enfin il est précisé « comme d’autres appareils à reconnaissance vocale, le microphone de Portal envoie des commandes vocales à Facebook après avoir entendu «Hey Portal». Vous pouvez supprimer l’historique vocal de Portal dans votre journal d’activités Facebook. Nous n’utilisons pas les commandes vocales de Portal pour cibler les annonces. »

Au final, comme à son habitude, Facebook fait du Facebook, c’est-à-dire que l’entreprise en dit « assez » pour tenter de rassurer, mais comme toujours on ne sait pas vraiment tout ! Pour faire simple, Facebook ne collecte pas de données personnelles, simplement des informations de suivi. Si le scandale Cambridge Analytica ne vous a pas conduit au #deletefacebook, cet appareil fabriqué par la firme de Mark Zuckerberg ne devrait probablement pas vous gêner au sein de votre logement.

Send this to a friend