Technologie

Facebook confirme travailler sur des lunettes en réalité augmentée

Quelles intégrations pour Facebook à part des filtres ?

Lorsque Ficus Kirkpatrick, responsable de la réalité augmentée chez Facebook, répond à TechCrunch à propos d’un éventuel projet sur des lunettes en réalité augmentée, ça donne ça : « oh que oui ! Bien sûr que nous y travaillons ». C’est la confirmation la plus explicite jamais offerte par Facebook à propos de ce projet. Les lunettes en réalité augmentée de Facebook devraient donc voir le jour. Déjà, en avril 2017, le PDG Mark Zuckerberg disait cela : « nous savons tous où ces recherches vont nous mener. Nous voulons fabriquer des lunettes en réalité augmentée. Mais pour le moment nous n’avons pas la technologie ».

Il s’agira d’un marché du futur avec des concurrents très sérieux. Magic Leap et Thalmic Labs commencent déjà à sortir leurs premiers casques et lunettes en réalité augmentée. Microsoft fait d’ores et déjà figure de leader sur le marché grâce à son premier produit HoloLens. De son côté, Google avance toujours sur les Google Glass, le projet serait toujours en cours de développement. Apple aussi aimerait proposer les lunettes du futur, la société a fait l’acquisition d’Akonia Holographics et Vrvana pour accélérer le développement de ses casques.

Il y a quelques semaines, le média The Information a repéré des offres d’emploi proposées par Facebook. Le réseau social était à la recherche d’ingénieurs ayant de l’expérience dans la fabrication de puces électroniques personnalisées pour rejoindre le laboratoire Oculus, désormais connu sous le nom du Facebook Reality Lab. Moins récemment en 2017, Facebook avait déposé un brevet pour des lunettes de réalité augmentée.

Voici ce qu’explique Kirkpatrick à TechCrunch : « je pense que les humains ont besoin d’être connecté, ils ont besoin de certaines applications comme les réseaux sociaux, le GPS, la météo, l’app de santé. Pourquoi ne pas s’offrir la possibilité de pouvoir transporter tout cela avec nous. C’est notre vision actuelle de la réalité augmentée et ce sur quoi nous travaillons ».

Aujourd’hui, toute la difficulté pour Facebook réside dans les préoccupations liées à la protection de la vie privée. La réalité augmentée devra collecter des données sur l’environnement réel. Nous pourrions imaginer que Facebook veuille surveiller tout ce que nous faisons. Le réseau social pourrait utiliser ces données pour cibler les publicités et nous envoyer des recommandations personnalisées. Bref, il y a encore un peu de travail pour que ce produit voit le jour.

Send this to a friend