Lors de la conférence F8 qui a eu lieu en avril 2017, le patron de Facebook a confirmé son envie de faire évoluer la réalité augmentée, qui selon lui est un des gros enjeux technologiques des années à venir. Et effectivement, le réseau social a profité du mois d’août pour que les Facebook Stories puissent s’ouvrir au live en format classique, audio, mais surtout, en réalité augmentée. Lors de la F8, Mark Zuckerberg a aussi mentionné une paire de lunettes de réalité virtuelle, sans toutefois faire des précisions sur le sujet. C’est depuis chose faite, car Business Insider a réussi à mettre la main sur un brevet déposé concernant ces fameuses lunettes.

Le brevet en question a été déposé par trois personnes rattachées à la filiale de réalité virtuelle de Facebook, la bien connue Oculus que Facebook a racheté en 2014 pour 2 milliards de dollars. Mais, encore plus intéressant, l’un des auteurs du brevet est le scientifique optique Pasi Saarikko, qui a travaillé chez Microsoft à la conception de l’HoloLens, avant de rejoindre Facebook en 2015. Cela promet très certainement de belles surprises. Le brevet concerne « un écran à guide d’ondes avec un scanner à deux dimensions qui serait capable d’améliorer la perception de l’environnement avec des images générées par ordinateur ». En clair, des images virtuelles se superposeraient sur l’environnement réel. Les lunettes présentées par Facebook seraient aussi capables d’être utilisées avec des enceintes ou des casques audio lorsqu’elles seront portées, selon le brevet.

Lunettes de réalité augmentée de Facebook

Selon le créateur de Facebook, ces lunettes pourraient remplacer les smartphones d’ici quelques années. Néanmoins, il ne faudra pas être pressé, selon le responsable scientifique d’Oculus Michael Abrash. Les lunettes de réalité augmentée ne remplaceraient pas nos téléphones avant 2022. Oculus travaille aussi en parallèle à la création d’un casque virtuel du nom de Pacific. Ce que ce casque a (principalement) de différenciant, c’est l’avantage d’un prix qui s’élève à hauteur de 200$, soit moins cher que ce qui existe sur le marché. D’ici l’apparition des lunettes de Facebook, nous pouvons espérer que les entreprises aient réussi à démocratiser l’accès à la réalité virtuelle auprès du grand public, ce qui n’est pas vraiment le cas pour le moment. Entre autres à cause du prix.

Source : ReadWrite

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J’aime écrire et surfer.

Send this to a friend