SpaceX n’a qu’à bien se tenir. La société aérospatiale du co-fondateur de Microsoft, Stratolaunch a révélé ses ambitions et pourrait bien faire de l’ombre à ses concurrents. Alors qu’elle se concentrait sur le lancement d’engins d’autres entreprises, Stratolaunch a annoncé sur son site internet, la création d’une série de trois fusées, dont une navette spatiale.

Fondée en 2011 par Paul Allen, Stratolaunch avait fait parler d’elle pour avoir conçu le plus grand avion capable de mettre en orbite des fusées pendant un vol. Pesant plus de 220 tonnes et mesurant 117 mètres d’envergure, l’avion porte-fusée n’a cependant toujours pas quitté le sol. Son premier vol, qui était censé avoir lieu cet été, a été retardé. Cela n’a cependant pas empêché l’entreprise de se donner de nouveaux objectif.

Jusqu’à présent, l’entreprise avait pour objectif de lancer le lanceur léger Pegasus, construit par Orbital ATK. Désormais, Stratolaunch se dote de sa propre gamme avec 2 fusées et une navette spatiale. Les deux fusées seront un lanceur intermédiaire capable de transporter 3,4 tonnes, un lanceur intermediaire-lourd pouvant supporter 6 tonnes. Le dernier appareil construit sera une navette spatiale, entièrement réutilisable qui devrait transporter du fret mais également des personnes, baptisé “Black Ice“.

Le lancement des fusées Pegasus devrait débuter dès 2020, tandis que les fusées fabriquées par Stratolaunch ne seront pas déployées avant 2022. “Quelle que soit la charge utile, quelle que soit l’orbite, envoyer votre satellite dans l’espace sera bientôt aussi facile que de réserver un vol aérien“, affirme Jean Floyd, chef de la direction de Stratolaunch,