Cybersécurité Intelligence Artificielle

Un outil de reconnaissance faciale traque les profils sur les réseaux sociaux

N'essayez pas de vous cacher derrière un pseudo, il vous retrouvera  !

C’est officiel, les chercheurs de Trustwave ont développé un logiciel open source appelé Social Mapper. Ce nouvel outil de reconnaissance faciale permet, non pas de voter à l’aide d’un smartphone, mais de retrouver des individus sur les réseaux sociaux à partir d’un nom et d’une image.

Quel est l’intérêt d’un outil de reconnaissance faciale qui traque les profils sur les réseaux sociaux ?

À la base, l’outil de reconnaissance faciale a été conçu pour assister les ingénieurs en cybersécurité dans leurs travaux d’investigation. En effet, alors que ce type de recherche peut déjà être réalisé manuellement, l’arrivée d’un processus automatisé est une véritable révolution. Cela signifie que des requêtes pourront être exécutées beaucoup plus rapidement, mais surtout pour plusieurs personnes à la fois. En effet, Social Mapper est capable de localiser automatiquement des profils utilisateurs sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn ainsi que d’autres réseaux. Sur son blog officiel, Trustwave a déclaré :

« Et si cela pouvait être automatisé et réalisé à grande échelle avec des centaines ou des milliers de personnes ? »

La puissance de cet outil de reconnaissance faciale réside dans le fait que, contrairement à ses concurrents (comme Geofeedia par exemple), il ne nécessite pas d’accès aux API des différents réseaux sociaux pour fonctionner. En se libérant de cette restriction, il permet aux ingénieurs en sécurité de travailler directement depuis une fenêtre de leur navigateur web. Une fois la recherche terminée, ils accèdent à un tableau répertoriant les 10 à 20 premiers résultats correspondant à leur requête. Seul bémol, bien que Trustware soit spécialisé en piratage éthique, la mise à disposition de Social Mapper gratuitement et librement sur GitHub suscite bien des interrogations. Que se passerait-il si cet outil de reconnaissance faciale était utilisé à des fins illégales par des hackers ?

Source

Send this to a friend