Le vote électoral sur smartphone va débuter aux États-Unis
DigitalAvec

Le vote électoral sur smartphone va débuter aux États-Unis

Tandis que la France recule sur le vote électronique depuis les dernières élections présidentielles (les français à l’étranger ont dû voter via bulletin), un des états fédérés des États-Unis pousse la barrière encore plus loin avec l’approbation du vote électoral par smartphone. Cette mesure concerne pour le moment les troupes militaires basées à l’étranger. C’est l’état de la Virignie-Occidentale qui vient de voter cette mesure.

L’objectif du vote électoral sur smartphone est de fournir un moyen sécurisé aux soldats de l’armée américaine de faire valoir leur droit de citoyen des États-Unis. Si l’objectif est louable, la mesure n’enthousiasme pas tout le monde. Dans un email au média CNN, le responsable technologique du « Center for Democracy and Technology » a déclaré :

Le vote mobile est une idée horrible. Il s’agit de voter par Internet sur les dispositifs horriblement sécurisés des gens, sur nos horribles réseaux, sur des serveurs qui sont très difficiles à sécuriser sans un enregistrement papier physique du vote. – Joseph Lorenzo Hall, responsable technologie au Center for Democracy and Technology

Il est vrai que l’actualité de la cybersécurité est fournie et va dans le sens des personnes incitant à attendre la mise en place de ce genre de mesure. En dehors des réseaux ou des applications, les États-Unis se souviennent encore de l’ingérence Russe dans la dernière élection présidentielle, notamment avec Facebook. Pour minimiser les risques, l’état de Virginie-Occidentale se défend d’avoir tester la procédure et d’avoir développé un logiciel avec la qtartup Voatz. Cette dernière se base justement sur la blockchain (technologie de transmission d’informations) et la reconnaissance faciale.

La solution de vote électoral Voatz a déjà été testée lors des élections primaires, dans quelques comtés, plutôt dans l’année et a passé l’audit sans interférence. La deuxième partie des élections vont avoir lieu en novembre prochain et sera l’occasion pour tous d’analyser et surveiller de près l’usage du smartphone dans un vote électoral.

Source.

Send this to a friend