Le porno et les jeux vidéo sont les sources de revenus principales de la VR
ApplicationTechnologie

Le porno et les jeux vidéo sont les sources de revenus principales de la VR

Pas si surprenant que ça

L’application SexLikeReal vient de publier un rapport dans lequel sont identifiés les principaux acteurs de la VR dans le monde. Aux premières places, l’on retrouve donc les jeux vidéo, mais aussi l’industrie du porno.

Dans son rapport, SexLikeReal indique que 481 jeux publiés sur Steam comprenant la réalité virtuelle ont rapporté pas moins de 50 millions de dollars. Du côté du porno en VR, 6000 vidéos en réalité virtuelle ont permis à leur tour d’atteindre 50 millions de dollars. Pour en revenir à l’industrie du jeu vidéo, nous avons évoqué seulement les jeux PC disponibles sur Steam. Mais sans compter les revenus de PlayStation VR ou encore d’Oculus Home. En comptabilisant toutes ces plateformes, les jeux VR rapportent pas moins de 130 millions de dollars.

Pour l’instant, bien que ce chiffre puisse paraître énorme, la réalité virtuelle reste encore une infime partie des revenus de l’industrie des jeux vidéo. Selon le chercheur Newzoo, le secteur de jeu vidéo devrait rapporter 125,4 milliards de dollars en 2018.

SexLikeReal a conçu ce rapport en s’appuyant notamment sur ses données, mais aussi grâce à la fuite du mois de juillet de Valve concernant les données de Steam. Ce dernier, considéré comme la principale plateforme de jeu vidéo VR, compte environ 3,5 millions de profils pour ce mode de jeu. Sans compter qu’un profil peut être utilisé par plusieurs personnes (famille, amis…).

L’industrie du porno désavantagée

SexLikeReal se présente comme l’équivalent pornographique de Steam en réalité virtuelle. Ses utilisateurs peuvent diffuser ou acheter des vidéos pour adultes. À ce jour, l’application compte plus de 600 000 utilisateurs.

Ces chiffres peuvent paraître dérisoires en comparaison aux données stratosphériques de Steam. Néanmoins, il faut tout de même préciser que le secteur de la VR ne tolère pas tellement le porno et n’hésite pas à lui mettre des bâtons dans les roues. Samsung et son casque Gear ainsi qu’Oculus Go rendent l’installation de l’application SexLikeReal compliquée. Quant à Apple ou Sony avec son système PlayStation VR, il est tout simplement interdit d’installer l’application. Ces chiffres sont donc donnés malgré des limitations importantes par rapport à l’industrie du jeu.

La plateforme de jeu vidéo tient tout de même à préciser que de nombreux jeux ont été offerts avec le casque Vive et que des nombreux autres auraient été achetés durant des périodes de promotions sur le site. Ces chiffres pourraient donc s’avérer un peu plus importants que la réalité.

Voici le fichier utilisé par SexLikeReal pour établir son rapport avec précision.

Send this to a friend