Airbnb a travaillé sur plusieurs nouveaux concepts ces dernières années, comme la réservation de restaurants, ou le paiement partagé. L’année dernière, Airbnb a lancé Open Homes, un programme qui permet aux hôtes d’héberger gratuitement les victimes de catastrophes comme des incendies ou des inondations par exemple. Depuis son lancement, ce programme a permis de mettre 9 000 logements à disposition des personnes sinistrées par 90 catastrophes différentes. Jusqu’à présent, 17 000 nuits ont été données aux personnes dans le besoin.

Lors de la Conférence Annuelle des Maires (US Conference of Mayors Annual Meeting) à Boston, la plateforme annonce un projet pilote, qui en fait n’est qu’une version plus développée du programme Open Homes : ce projet consiste à encourager les hôtes à se déclarer bénévoles avant tout incident. Une fois sur cette liste de bénévoles, leurs logements seront en stand by : cela facilitera l’attribution des aides aux victimes. Airbnb travaillera de près avec les différentes villes, pour transmettre ce même messages aux personnes qui peuvent aider, mais qui ne font pas forcément partie du réseau d’hôtes sur la plateforme.

Capture d'écran d'Open Homes

Capture d’écran d’Open Homes © Airbnb

Airbnb explique qu’il faut être plus réactif, selon la gravité de la situation. L’objectif de ce projet pilote est de raccourcir les temps d’attente entre le moment de l’incident et l’attribution du logement.

Pour commencer, ce projet sera testé à San Jose en Californie, avant d’être déployé à l’international. Pourquoi San Jose ? La raison principale est que la ville a compté sur Airbnb lors des inondations en 2017 pour aider 14 000 familles. Sam Liccardo, maire de San Jose explique que l’emplacement de la ville au coeur de la Silicon Valley favorise aussi cette décision.