InfographiesInsights

Comprendre l’argot des cryptomonnaies

Devenez incollable du sujet !

Les cryptomonnaies font couler beaucoup d’encre depuis plusieurs mois. Facebook travaillerait sur sa propre monnaie, le site Pornhub accepte les paiements de la cryptomonnaie « The Verge » et bien d’autres actualités.  Malgré des explications assez précises sur leur fonctionnement, l’argot lié à ces monnaies peut parfois être difficile à comprendre.

99Bitcoin propose une infographie pour comprendre 9 mots clés que les traders de bitcoin utilisent au quotidien. En voici quelques explications

Whale, qui signifie littéralement baleine, est une personne qui détient beaucoup  de cryptomonnaies, en général plus de 5% d’une monnaie.  Le terme fait également écho au requin de la finance.
Hodl, un mot qui renvoie au fait de ne pas paniquer. À la base c’est une faute de frappe du mot provenant du mot « hold ». L’expression signifie tenir bon. Pour la petite histoire, en 2013 sur un forum dédié au bitcoin, quelqu’un a voulu conseiller d’autre personne de TENIR (HOLD), c’est à dire de ne pas paniquer et de ne pas vendre, il a au final écrit HODL.
Bag Holder, se dit d’une personne qui détient une monnaie, dont la valeur baisse au point d’être sans valeur.
Rekt, se dit d’une personne qui est morte sans rien n’avoir pu faire dans le monde du gaming. Pour le cryptos, c’est lorsqu’une cryptomonnaie dégringole et que les investisseurs sont ruinés.
FUD, un acronyme pour Peur, Incertitude et Doute, qui renvoie aux rumeurs lancés par les médias sur le sujet.
BearWhale, un mot littéralement composé des termes baleine et ours, qui décrit un trader qui pense que les prix vont chuter. Il tente alors de vendre des quantités de bitcoin, baissant ainsi le prix pour tout le monde.
To the moon, une expression utilisée lorsque le prix d’une monnaie augmente
Vaporware, désigne les technologies financières qui n’ont pas d’utilisation claire.
Shill, c’est une personne qui fait la promotion des « altcoins », les monnaies alternatives au Bitcoin ou à l’Etherum, pour son propre bénéfice.

Infographie : Comprendre l'argot des cryptomonnaies

Send this to a friend