539 millions de dollars c’est la somme que Samsung devra verser à Apple. Après plusieurs années d’affrontement au tribunal, sept pour être précis, le jury a enfin tranché devant la Cour Fédérale de San José. Samsung est coupable d’avoir violé divers brevets de la firme à la pomme, liés au design du mobile comme par exemple, les coins arrondis.

Apple a ainsi déclaré « nous croyons profondément dans la valeur du design et nos équipes travaillent sans relâche pour créer des produits innovants qui ravissent nos clients. […] Cette affaire a toujours été au-delà de l’argent. Apple est à l’initiative de la révolution des smartphones avec l’iPhone et c’est un fait que Samsung a copié de manière flagrante notre design. »

Samsung de son côté a déclaré que la décision allait « à l’encontre » d’un précédent arrêt de la Cour suprême « en faveur de Samsung sur la portée des brevets de conception ».

On sait depuis 2012 que Samsung est coupable, mais le jury devait délibérer sur le montant de la pénalité financière. À savoir si les dommages se rapportaient à l’ensemble du téléphone ou aux composants individuels liés aux brevets volés. Apple a de son côté réclamé des dommages liés aux profits réalisés par les téléphones de la firme coréenne, soit plus d’un milliard de dollars. Samsung souhaitait que le chiffre soit lié aux composants individuels, ce qui représentait un peu plus de 25 millions de dollars. Au final, 533 316 606 dollars correspondent à la violation de trois brevets de conception Apple et le reste, soit 5 325 050 dollars concerne l’infraction de deux brevets utilisés par Apple liés aux fonctionnalités du téléphone. Mais pour ceux qui pensent que l’histoire s’arrêtera pas là … ce n’est pas sûr ! Samsung peut en effet faire appel et ainsi faire traîner cette affaire encore quelques années … Affaire à suivre, donc !

En avril dernier, on apprenait qu’Apple avait été condamné à verser 502,6 millions de dollars à VirnetX, une société de sécurité sur internet, pour violation de brevets ! Le succès face à Samsung permettra de renflouer les caisses de l’entreprise de Tim Cooks !

Source.