Apple a été jugée coupable de violation de brevet par un tribunal fédéral du Texas. L’entreprise de la Silicon Valley a été condamnée à verser 502,6 millions de dollars à VirnetX, suspectée par beaucoup de n’être qu’un “patenttroll” (troll de brevet). Le contentieux porte sur 4 brevets relatifs aux communications par Internet, concernant FaceTime, iMessage et la fonction VPN.

La société de sécurité sur internet, VirnetX, a remporté le dernier épisode d’une bataille judiciaire vieille de 8 ans. Apple a été condamnée une première fois à 302 millions de dollars de dédommagement face à VirnetX, dans une affaire similaire qui portait sur une version ancienne de l’iPhone. Une somme, finalement réévaluée à 439,7 millions de dollars en appel. Cette nouvelle condamnation porte quant à elle, sur les smartphones utilisant des versions postérieur à iOS 7.

Le PDG de VirnetX, Kendall Larsen, s’est félicité de ce dédommagement “équitable”. La société a d’ailleurs vu son action augmenter de 44% après l’annonce de la décision. Du côté d’Apple, on se refuse à tout commentaire, mais la somme paraîtrait presque dérisoire à côté des 20 milliards de bénéfice que la firme de Cupertino a annoncé pour le dernier trimestre.

Cependant la victoire de VirnetX pourrait être de courte durée. Certains brevets ont été déclarés irrecevables par la Patent Trial and Appeal Board.

Source.